Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Roanne, UN VRAI WEEKEND DE M….

A Roanne, le 4 juin 2023

Ce week-end a commencé sur les chapeaux de roues puisqu’un surveillant a été agressé vendredi matin à 11h00, par un détenu qui a tenté de l’étrangler !!!

Ce même jour, à 14h30, une détenue TIS, qui soit dit en passant, pourrit le quotidien des agents depuis des mois, a mis un coup de tête à une surveillante et elle a aussi bousculé l’officier de bâtiment !!!

Evidemment cette même détenue continuera son cirque avec des insultes, des « tentatives » de suicide, etc …

Samedi matin, vers 8h50, un détenu a escaladé le grillage de la cour du quartier arrivant et il est monté en haut du mur !!!

Le détenu est redescendu à 10h15, sans violence.

L’UFAP-UNSa Justice remercie l’ensemble des agents qui ont agi avec professionnalisme et sang-froid.

Néanmoins, l’ensemble de ces incidents posent questions.

N’arrive-t-on pas au bout du système « tout pour le détenu » ???

L’été approche et les surveillants vont se sentir bien seuls sur leurs coursives.
Inlassablement, l’UFAP-UNSa Justice demande que les agents puissent travailler en groupe,
aucun argument ne s’y oppose.

Lors de la crise du COVID, cette méthode de travail était la règle sans que personne ne s’en
émeuve et n’y voie d’inconvénients.

Effectivement, il s’agissait d’apporter du confort aux détenus et non de la sécurité pour les
agents …

Pour l’UFAP-UNSa Justice, il va falloir changer de paradigme très rapidement !

L’UFAP-UNSa Justice une présence quotidienne !

Jean-Louis Picornell

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale

L’ORIGINE DU MAL CP Nanterre

Un duo infernal, a repris le flambeau et rien ne change…… Tout s’empire…… Les masques tombent, la synergie de ce duo despotique qui manie l’intimidation

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies