Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Saint-Mihiel – Un grand MERCI ! Mais qu’attend l’AP pour réagir ?

En ce beau samedi après-midi du mois de mai, le détenu J. a décidé de bloquer la cour de promenade. Sans aucune raison… Les tentatives de dialogue et de négociations sont toutes restées vaines, ce détenu étant visiblement déterminé à en découdre avec le personnel…

Une équipe de 9 agents ont pu s’équiper pour intervenir en sécurité sur cette grande cour de promenade … et d’autres postes ont pour cela dû être abandonnés, avec les risques sécuritaires que cela comporte !

L’intervention s’est déroulée avec le plus grand professionnalisme de tous et aucun blessé n’est à déplorer. Et ce dans un contexte de grand épuisement des Personnels suite aux multiples incidents de ces derniers mois !!!!!

L’UFAP Saint-Mihiel tient à remercier et féliciter :
– TOUS LES SURVEILLANTS présents ce jour,
– nos gradés (dont l’un effectuait son dernier weekend avant sa retraite !!),
– notre officier d’astreinte qui est resté présent la journée complète,
– notre officier QD/QI qui, informé de la situation, est venu de son plein gré nous renforcer par cette belle journée ensoleillée !
– notre directrice qui est venue nous épauler !

Maintenant quels vont être les retours de l’institution pénitentiaire suite aux multiples incidents que nous avons eu à gérer ces derniers mois et dont celui-ci n’est que le énième d’une trop longue série ???

Le professionnalisme des agents n’est plus à démontrer… mais il aussi est pour l’administration le prétexte à charger la mule toujours, toujours et encore….

Mais qu’attend l’AP pour entendre l’épuisement des collègues ?
Sans doute, un BLOCAGE des Personnels….

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies