Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

TENTATIVE DE MEURTRE AU C.P. DE GUYANE

Ce vendredi 06 janvier 2023 un agent pénitentiaire a failli perdre la vie dans l’exercice de ses fonctions.

Ce jour sur des motifs futiles deux détenus ont créé des troubles lors de la distribution du repas au CD2 droite, ils ont forcé le passage bousculant la surveillante et ont renversé le chariot des repas sous prétexte qu’ils voulaient voir le commandant immédiatement.

A la demande de renfort, le premier arrivé sur les lieux, le Capitaine de secteur, a été pris à parti par l’un des détenus, et a subi une sauvage agression. Sur des coups de poings au visage, il s’est retrouvé inanimé au sol et ce détenu s’est acharné à lui assener plusieurs violents coups au visage avec le dessein formel d’une tentative de meurtre.

En effet, récemment ce même détenu avait proféré des menaces de mort contre les personnels dans une situation d’agression au cours de laquelle il avait craché sur un agent.

La violence qu’il a déployée au cours de cette agression est clairement préméditée !!!

Nous adressons tout notre soutien à notre collègue et lui souhaitons un prompt rétablissement.

Alors que nous savons qu’il présente de très graves blessures. Arcades sourcilières, nez cassé, dommages au système auditif, os orbital fracturé, fracture pommette, dommage à l’arrière du crâne, plusieurs points de sutures, visage tuméfié, traumatisme crânien dont la gravité est encore à déterminer au cours des examens à venir pour un probable passage au bloc opératoire.

Quels constats tirés et quelles actions à mener pour rétablir la sérénité au sein de cet Établissement.

Aujourd’hui, il est clair qu’un pas a été franchi. Il est loin derrière nous le temps où il était dit que la violence de la population pénale était tournée vers elle-même et que les violences envers les personnels étaient collatérales.

Aujourd’hui, nous avons la preuve que le délitement de l’autorité des personnels en uniformes face à cette population pénale est propice aux passages à l’acte avec violences envers les femmes et les hommes qui au quotidien, tiennent cette détention.

Aujourd’hui, il est VITAL, que les personnels doivent prendre en charge leur sécurité physique et mentale. Car la démonstration est faite que ce staff de direction n’est préoccupé que par leur bien-être et se soucie peu des frustrations, des injustices, des agressions perpétuelles de toutes catégories, des conditions déplorables d‘exercice de leurs fonctions, qui sont subies depuis plusieurs mois et qui ne cessent de s’accentuer fortement.

Et ce n’est pas des sanctions disciplinaires édulcorées (confinement en cellule) qui vont rétablir l’autorité des personnels.

Aujourd’hui, vous les personnels de cet établissement ne pouvez et ne devez compter que sur votre mobilisation et vos actions pour faire bouger les lignes.
Espérer ou croire à l’empathie ou à des promesses fallacieuses de circonstances de cette direction, ne seraient que de nature à vous faire courir à une catastrophe annoncée.

Aujourd’hui, il est clair que les doléances des détenus pèsent plus lourds que les signalements des personnels, et que la recherche d’une » détention apaisée » par cette direction, est au détriment du rétablissement de l’autorité des personnels au sein de cette détention.

Dans l’attente de la connaissance de l’état de santé réel de notre collègue nous vous invitons à rester vigilant pour l’appel à mobilisation qui sera donné très prochainement.

L’UFAP UNSa-justice, une présence au quotidien.

Le secrétaire local
M. D. MAC.

Partager :

À voir aussi
Nationale

Non à la réforme des retraites !

Tableau de montée en charge basé sur le projet de réforme (fonctionnaires sédentaires et super actifs) A terme, tous les agents publics travailleront deux années

Formation 1er surveillant(e)s

L’UFAP UNSa Justice vous informe du calendrier prévisionnel relatif à la formation des 1er surveillant(e)s de la 31ème promotion : Amphithéâtre prévu le 15 mars

Régionale

UR Grand-Est : MOBILISATION !

L’UFAP UNSa Justice Grand-Est appelle tous les collègues à se joindre aux manifestations « contre la réforme des retraites » qui se dérouleront sur notre région le

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies