Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

TROP C’EST TROP !!!

Le Bordiot passe à l’étape supérieure dans sa « descente infernale ». En effet, le manque de personnel s’intensifie et rien n’est fait pour y remédier. Nos renforts de surveillants venants d’autres structures s’arrêtent. Les agents à bout de souffle tombent en « burn out » les uns après les autres. Le déficit est tel que la nuit se fait avec un agent en moins (seulement deux agents du quartier homme, dont un qui reste au PCS en permanence).

La sécurité des agents et la sécurité du Bordiot n’est donc pas si importante visiblement … Et je ne parle pas de la santé physique et morale des agents qui se sentent abandonnés et presque persécutés par la situation que nous impose la hiérarchie par sa gestion en ces temps de crises.

De plus, le surveillant mineur se voit attribuer une nouvelle mission. Il sera désormais surveillant rez-de-chaussée, avec ses horaires poste fixe, le surveillant quartier mineur ne pourra pas effectuer les 12 heures du poste RDC.

La sécurité est donc au maximum !!!

Pour rappel, le poste promenade est passé en 12h pour permettre une ouverture du matin et des repas à deux agents suite à une grave agression sur notre collègue Momo…

Avec un poste fixe occupant le rez-de-chaussée nous perdons le bénéfice de cette mesure !!!

Et que dire du quartier mineur !!! En début d’année, un incident est survenu, mettant au grand jour la problématique d’étanchéité de ce quartier !!! La PJJ se faisant une joie d’en parler et d’extrapoler dans le journal local !! Notre seule solution pour pallier à la crise est donc de supprimer le surveillant mineur et de laisser le quartier mineur un peu plus à l’abandon.

Ceci va donc permettre aux agents de détention de ne pas être rappelés pour la promenade (ou le RDC) afin d’avoir enfin un RH !!!

Même pas en rêves !!!

Cette mesure va surtout permettre de les rappeler de 12h !!! Et de confier la gestion du RDC à l’agent mineur qui visiblement n’a rien d’autre à faire, d’autant plus qu’il va devoir gérer le médical et les intervenants puisque le surveillant infirmerie passe ses journées à l’hôpital.

La sonnette d’alarme est tirée depuis des mois !!! Sans réponses !!!

Mais cette fois la coupe est pleine et commence même à déborder !!!

A ne pas oublier : l’été n’est pas commencé!!! Il ne commence que le 21…(21 comme le nombre d’agents manquants à la MA Bourges…)

La livraison de palette va finir par s’imposer au Bordiot…

Si c’est le seule moyen de se faire entendre, L’UFAP locale prendra ses responsabilités et entreprendra toutes les actions qu’elle jugera légitime pour permettre aux agents du Bordiot de recouvrer des conditions de travail décentes !!!

A BON ENTENDEUR !!!

Le bureau local

Partager :

À voir aussi
Nationale

FLASH INFO
TAUX DE PRO/PRO CSP HC

L’UFAP UNSa Justice vous informe de la parution en date du 01/08/2022 de l’arrêté au Journal Officiel portant sur le taux de promotion/promouvable des Chefs

Régionale

VIOLENCES !! ENCORE ET ENCORE

Le mercredi 10 aout 2022, aura été une journée éprouvante pour les personnels de surveillance du Quartier Maison d’Arrêt, en effet, deux incidents majeurs ont

LE CHAOS SUR LA FARLEDE

 La Farlède le 08 aout 2022  Depuis son ouverture, notre établissement n’avait jamais connu une telle situation chaotique. Sur les 23 postes à couvrir quotidiennement

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies