Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

UN DI EN PLEIN PARADOXE

Le 16 mars 2023, après un long bras de fer de plusieurs semaines, le gouvernement vient de jouer la carte du 49.3 afin d’imposer, par un passage en force, une réforme des retraites rejetée par la majorité des Français. Pour faire court, l’état exige du citoyen Français de travailler plus longtemps…

Paradoxalement, notre très controversé Directeur Interrégional de Marseille retire le petit doigt de la couture de son pantalon et désavoue le « patron de l’état » en refusant certaines demandes de prolongations d’activité pour des personnels qui en avaient essentiellement besoin !

Sans scrupule, on retrace minutieusement la carrière de l’agent sur plusieurs années afin d’y trouver tous les arguments nécessaires à un refus de prolongation. Demandes d’explications, lettres d’observations, absentéisme, antécédents disciplinaires… Tous les moyens sont bons pour ne pas désavouer un chef d’établissement qui a pris des décisions à la tête du client ! C’est un vrai délit de sale gueule !!

A sa manière, le Directeur Interrégional fait un bras d’honneur aux situations individuelles de certains personnels qui, par ses décisions, n’auront sans doute pas les moyens de vivre décemment à l’issue. Il pousse même le paroxysme à influencer la DAP lorsque cette dernière n’est pas en adéquation avec la décision prise régionalement.

Et pourtant, même avec des « casseroles », certains ont été prolongés par le DI ! Effectivement, tout le monde n’est pas « logé » à la même enseigne.

Malgré les difficultés de recrutement et avec plus de 300 postes vacants à combler chez les personnels de surveillance sur la DISP Marseille, le DI, en totale contradiction avec la logique et le bon sens, rame à contre courant et tape sur le « petit personnel » pour ne pas déjuger ses « amis » chefs d’établissements.

Malheureusement, c’est la même tambouille dans le traitement des dossiers disciplinaires et lors des sanctions en conseil de discipline. De même pour la gestion des postes en interne afin de mieux placer les « copains » ou comme pour les avis défavorables rendus sur des recours d’agents qui étaient pourtant dans leur droit ! La liste est tellement longue…

Nous sommes dans un ensemble d’espaces de copinage et de sociabilité sélectifs !! Il n’y a plus de notion d’objectivité et de bienveillance !

Les personnels de TOUS GRADES ET CORPS CONFONDUS en ont ras la casquette !

Marseille, le 20 mars 2023

Les secrétaires Généraux UFAP UNSa Justice Paca Corse

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies