Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Une Bagarre d’une extrême violence.

  Le CP de CAEN, n’est pas exempt de cette  population pénale de plus en plus vindicative…

Mardi 30 avril 2024, le Centre Pénitentiaire a été le théâtre d’une bagarre, d’une rare violence.

Celle-ci a éclaté, vers 15H30, au 1er  étage du QB, nécessitant l’intervention de tous les Agents présents sur ce batiment ainsi que l’ensemble des Agents présents sur le site.

Cette bagarre, qui éclate entre trois détenus, s’est vite généralisée au QB. Une PPSMJ a même reçu un coup de lame à la gorge, ce qui prouve ici la violence.

Sans le sang-froid des agents, le professionnalisme de TOUS et la solidarité, le bilan aurait pu être pire.

Car durant l’intervention, ce sont quatre collègues qui ont été blessé, dont notre Thierry qui prendra un coup de boule.

La réintégration des PPSJM  a même  été nécessaire pour faire revenir le calme dans la détention.

Les trois détenus, les plus violents, ont été placé au quartier disciplinaire.

L’UFAP UNSa JUSTICE, félicite l’ensemble des Personnels, CEA et CDC qui jusqu’à 20H ont su faire en sorte que le calme revienne et surtout, éviter des débordements lors de la distribution du repas, du soir.

L’UFAP UNSa JUSTICE souhaite, un prompt rétablissement aux collègues blessés et les invite à déposer plainte.

L’UFAP UNSa JUSTICE sera présent auprès des Agents qui désirent être aidés dans le cadre de leurs démarches administratives.

L’UFAP UNSa JUSTICE demande que des peines maximales de QD soient prononcées et qu’à l’issue, ces PPSMJ soient transférées.

Cette ‘’voyoucratie’’ n’a rien à faire au Centre Pénitentiaire de Caen et encore moins dans une structure en régime portes ouvertes.

               L’UFAP UNSa JUSTICE, une présence quotidienne

                                                                    Caen le, 01 mai 2024

Le secrétaire local adjoint

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies