Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Une réforme disciplinaire !

La réforme des personnels du CEA n’a pas d’envergure et celle de la chaîne de commandement est encore moins historique !

La grogne monte sur le terrain chez les officiers pénitentiaires et les CSP. L’immense majorité d’entre eux perçoit le passage de B en A, les futurs grades et les reclassements proposés comme désastreux ! Pour certains, cela s’apparente même à une sanction disciplinaire…

Presque 130 ans après le Capitaine Dreyfus, les Commandants et CSP seront dégradés le 1er janvier 2024 !

Les uns seront rétrogradés capitaines, les autres relégués commandants transitoires, pendant que d’autres deviendront seulement classe supérieure! . Comment la DAP/FO pensaient-ils que les agents allaient avaler cette couleuvre! Et ce n’est pas les visio hâtives organisées par ce syndicat aux abois tentant de faire croire que c’est une bonne réforme. Qui va faire avaler la pilule aux officiers !

Dans quel pays, dans quelle administration dégrade-t-on ainsi des personnels qui exercent des missions de commandement? C’est tout bonnement du jamais vu, sauf dans la maison pénitentiaire !

Acte de gentillesse ou faveur, « on dit merci qui ? »

Tout le monde connaît la réponse humoristique et controversée mais qui malheureusement souligne l’ironie de la situation. Qu’ils soient issus d’un concours, d’un examen professionnel ou de la liste d’aptitude, la réforme voulue par le syndicat du ministre et du DAP balaye leur investissement, leurs efforts et leurs sacrifices!

Offensant et de mauvais goût !…

Les qualités professionnelles, le dévouement sans compter au mépris de la vie de famille et personnelle, les responsabilités exercées ne sont plus reconnues et valorisées. C’est même tout le contraire !

La création d’un corps de catégorie A, propre aux corps des personnels de surveillance et obtenue par la seule UFAP UNSa Justice, visait à tirer les personnels de commandement vers le haut… Les miettes négociées et obtenues par le patronat FO Justice les précipitent dans le vide : aucune avancée indiciaire en dehors des 5 points Guérini pour tous les agents publics, rallongement de carrière, un grade de commandant déjà saturé et celui de divisionnaire quasi inaccessible.

La proposition de l’UFAP UNSa Justice, consistant à intégrer les officiers dans le grade de CSP avec des grilles revalorisées tout en intégrant les commandants, un reclassement des CSP dans le grade supérieur duquel ils sont (CN en HC et les HC en CE), aurait été plus simple, plus cohérent et surtout bénéfique pour tous… Notre organisation syndicale a volontairement été écartée par le duo GDS/DAP des discussions et négociations pour permettre aux amateurs de s’entendre entre eux au profit de l’administration. Le résultat est sans appel : une réforme insignifiante dont la médiocrité de ceux qui l’ont produite ruisselle aujourd’hui sur les personnels pénitentiaires !

L’UFAP UNSa JUSTICE, L’ENGAGEMENT QUOTIDIEN AU SERVICE DU TERRAIN !

E. SCHREINER
Secrétaire Nationale

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies