Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

UR Grand-Est : Bis repetita…!

Le 5 décembre 2023,

On prend les mêmes et on recommence !  Alors que nous avions alerté le même binôme DAP/Garde des Sceaux lors de l’ouverture du CP Mulhouse-Lutterbach, nous voici deux ans plus tard avec les mêmes problèmes à venir, si ce n’est pire au CP Troyes-Lavau… !

Une preuve de plus, s’il en fallait, que derrière les discours polissés, bienveillants et médiatisés, la réalité est malheureusement toute autre… !

Ils n’ont que faire des alertes, du dialogue social, de nos missions et encore moins des conditions d’exercice de leurs Personnels.

Alors voilà, c’est reparti pour une longue période de galères en tous genres… Mais une chose est certaine, comme à Mulhouse-Lutterbach, seule la condition de la population pénale sera prioritaire.

Leurs Personnels, ils s’en foutent royalement !

C’est difficile à dire et même à concevoir : la loyauté prônée par ces « élites » ne s’applique toujours pas aux respects des lois qui concernent et règlementent les conditions d’exercice et de vie des Personnels !

Malgré une inauguration rapide et déjà bien « humide », la visite des locaux choisis (bien au sec) le patron du « duo » a fait un beau discours puis s’en est allé, avec le sentiment du travail bien fait et pourtant…

Certains auraient été virés pour bien moins que ça ! Mais pas là, car seules comptent la feuille de route du gouvernement et la commande politique des 15 000 places qui seront donc construites et ouvertes.

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises car après les SAS, voilà les projets « InSERRE » ou le simulacre du retour de ce que nous avons combattu en 2012 : « les prisons du cœur » !

C’est la politique du tout pour ” l’usager contraint”…,
contraint…mais pas trop quand même !!!

Les Personnels eux doivent se satisfaire des miettes de rien, d’une réforme « hystérique »
et de conditions d’exercice toujours plus difficiles…

Pour rappel, « la marche à blanc » à Mulhouse-Lutterbach avait permis aux Personnels d’aider les entreprises à dégager les encombrants… entre autres ! Qu’en sera-t-il à Troyes-Lavau ? 

À Troyes-Lavau, à quelques jours de l’arrivée des détenus, nous craignons que les avaries constatées ne compromettent encore un peu plus la sécurité des agents !

Mais trêve de plaisanterie… ! L’UFAP UNSa Justice Grand-Est l’affirme, que ce soit au niveau structurel, bâtimentaire, de l’organigramme, des effectifs, des services : rien ne va !

Si rien n’est fait ce sont bien les Personnels qui vont morfler !

La balle est encore dans le camp de l’Administration et
certaines choses peuvent encore changer !

Les Secrétaires Généraux

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

La Mission Avant la Sécurité !!!

Le 28 février 2024, nos collègues affectés à l’ELSP ont eu pour mission un transfert de deux personnes détenues (incarcérées pour violence) vers le centre

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies