Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

UR LYON : Effectifs Surveillants, la dégringolade

Le 29 Septembre 2022

L’UR UFAP UNSa Justice de Lyon est quelque peu abasourdie par le nombre de postes de Surveillants « généreusement » octroyés aux établissements et SPIP de la région de Lyon (AURA) pour la prochaine mobilité.

On constate en effet que l’administration ne prévoit de nous faire parvenir que 56 agents pour renforcer des structures déjà à bout de souffle.

Sur ce nombre, il faut déduire 26 personnels affectés au CP Valence qui seront dédiés à l’ouverture de la SAS (qui devrait paraît il avoir un organigramme de référence à hauteur de 34 Surveillants, ce qui sera déjà insuffisant).

Les taux de surpopulation pénale n’ont jamais été aussi élevés dans les structures, on n’a jamais vu autant de matelas au sol sur les établissements de la région.

Parallèlement, les heures supplémentaires, toujours aussi nombreuses, ne permettront pas de couvrir la lame de fond que représentent les départs massifs de nos structures que ce soit pour partir en détachement, ou simplement en mutation sur une autre région.

Signes ostentatoires de cette Bérézina, l’absentéisme grimpe en flèche comme on a pu le constater cet été notamment, et en parallèle, on n’arrive pas à recruter.

Avec les flots de départs que l’on constate, si on prend l’exemple du plus gros établissement de la région qu’est la MA Corbas, on constatait lors de la dernière mobilité, 22 départs pour seulement 2 arrivées. La prochaine CAP ne prévoit qu’un seul poste ouvert à la CAP et on est sensé ouvrir une UDV…

L’UR UFAP UNSa Justice de Lyon demande un peu plus de considération. Comment cette administration espère t-elle ouvrir encore des structures (SAS, 15000 places prévues par nos super technocrates qui envisagent peut être que les détenus se garderont eux mêmes, ce sera sans doute le seul moyen de faire des économies et de couvrir les postes…) ?

Quelques chiffres non exhaustifs selon nous avant la CAP :
– Roanne CD : -15 – ST Etienne : -7
– Moulins CP : -18 – Villefranche : –
– Bourg en Bresse : – 9 – Valence : -13 (hors SAS)

Les ELSP, continuellement sous dimensionnées n’arrivent pas à éponger les carences des effectifs constatées en PREJ. On fait appel aux agents en détention mais également à l’ERIS pour la réalisation des extractions.

En général, dans les établissements, pour un agent généreusement octroyé par EX 1 pour l’ELSP, la réalité impose d’en ajouter au moins un second pris sur la détention.

Ces quelques exemples montrent que les chiffres bruts ne suffisent pas à comprendre le problème puisque dans quasiment toutes les structures, des Surveillants sont positionnés sur des postes qui ne sont pas référencés dans les organigrammes mais qui sont pourtant utiles à la vie de l’établissement.

A la MA Moulins par exemple, sur les 101 agents prévus, on n’en compte que 96 présents, mais il faut aussi couvrir 9 postes qui ont été ajoutés et un faisant fonctions de 1er Surveillant ce qui fait que quand la théorie montre -5 officiellement, la réalité du terrain montre -15

Avec tout ce que l’administration « omet » de comptabiliser, les personnels voient aussi une pression sur les heures supplémentaires que l’administration ne souhaite surtout pas produire en masse, et pour éviter de payer, la solution toute trouvée est de découvrir les postes en détention.

La variable d’ajustement de tout ce système est donc la sécurité des personnels.

Allez expliquer à un technocrate qui ne voit les agressions que comme une statistique supplémentaire, qu’une détention est un lieu dangereux….

La prochaine sortie d’école sera en février 2023, une fois cette CAP passée, et les nombreux départs à nouveau actés, notre région déjà en souffrance sera une zone sinistrée !

L’UR UFAP UNSa Justice de Lyon commence à regarder l’armée Mexicaine avec envie tant la
désorganisation de notre administration est patente !

L’UR UFAP UNSa Justice de Lyon tire la sonnette d’alarme, les surveillants sont épuisés, les services de jour et de nuit sont dégradés ou ultra dégradés, la situation n’est plus tenable, il faut que nos dirigeants ouvrent les yeux !!!

Pour l’ UR UFAP UNSa Justice de Lyon
Les Secrétaires Généraux
D.VERRIERE, S.ROYERE
F.ROUSSET, S.PERROT

Partager :

À voir aussi
Nationale

Résultats SA juin 2024

Veuillez trouver dans l espace adherent les résultats des Secrétaires Administratifs – Relevé de décisions juin 2024 :

Régionale

Lettre ouverte

DATE : 24 juin 2024 Objet : Gestion des mouvements et des activités. Monsieur le Chef d’Etablissement, Je souhaite attirer votre attention sur une problématique

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies