Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

UR PACA-Corse: UN DESPOTE au CP AIX-LUYNES

ENCORE ET TOUJOURS UN MANAGEMENT À DEUX BALLES !!

Il est temps de briser la glace face au despotisme qui règne au sein du CP Aix Luynes. En l’absence du capitaine de navire, le « pseudo » pilote par intérim a créé un environnement de travail insupportable, mettant en péril le bien-être et le respect des personnels.

À trop vouloir frôler les côtes, on s’ecrase contre les récifs !

Ce despote a démontré à maintes reprises un désintérêt total envers les principes de gestion respectueuse et de dialogue au sein de notre institution. Son management autocratique, autoritaire et arrogant menace la cohésion des personnels et porte atteinte à la dignité professionnelle.

Ses pratiques abusives affectent le quotidien et mettent en péril la sérénité au travail.

Le mépris est l’émotion réflexe d’un faible qui cherche à paraître fort.

Jamais un directeur n’avait eu autant de mépris envers les personnels par ses décisions arbitraires et son absence de communication qui ont des conséquences destructrices sur les conditions de travail.

L’UFAP UNSa Justice DOIT-ELLE DONNER UNE LEÇON DE MANAGEMENT ??

Les boutiques doivent être gérées avec une méthodologie beaucoup plus performante et c’est uniquement une question de femmes, d’hommes et de méthode !

Nos dirigeants doivent créer un système qui admet que les personnels puissent faire des erreurs. Les agents ne sont pas des robots. Malheureusement l’administration tape quotidiennement sur les camarades, à croire qu’elle aime ça ! Du moins, à croire que certains qui ont soif d’autorité, jubilent et usent de ce pouvoir.

Pour un bon management, l’administration ne doit penser qu’aux récompenses lorsque l’objectif est atteint (et pas que pour les directeurs)   et éliminer   ou   revoir   le   système   de   sanctions. Pour l’UFAP UNSa Justice Paca Corse, dans certaines situations la sanction est nulle et inutile.

Lorsque l’administration sanctionne un agent, elle donne envie aux autres de se protéger « les fesses » mais à aucun moment elle ne lui donne l’envie de ne pas faire de faute.

Celui qui dirige, est-ce qu’il incarne, est-ce qu’il véhicule, est-ce qu’il est créateur de symboles qui correspondent à l’envie des personnels ? Est-ce que les personnels ont envie de ressembler à l’image de celui qui les anime et celui qui les dirige ? Si la réponse est oui, il y a de grandes chances qu’il soit mobilisateur dans son établissement en créant une dynamique et une impulsion au sein des personnels !

Au CP Aix Luynes (et ailleurs), nous connaissons déjà la réponse ! Si nos têtes pensantes étaient des chefs d’entreprise et des meneurs d’hommes, ça se saurait !

Aujourd’hui, l’administration a une méthode de gestion RH dépassée voire même obsolète ! Les miracles n’existent pas, nos boutiques ne sont pas gérées avec une méthodologie performante et la première forme des améliorations des conditions de travail, c’est l’amélioration de la relation sociale. Sur le CP Aix Luynes, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir !

A quand le recadrage de cette directrice qui ne fait que véhiculer la souffrance parmi les personnels?! Qui va lui donner les bonnes leçons de management afin de gérer un établissement de cette envergure ? Draguignan s’en souvient encore !

Monsieur le directeur interrégional, il y a urgence ! Quand allez vous mettre fin aux agissements de cette personne ? Par son comportement et son pouvoir autoritaire, elle abuse de sa gouvernance pour opprimer et dénigrer les personnels.

Un départ s’impose avant une rupture définitive et irréversible !!

« Les médiocres, ils montrent leur médiocrité en rabaissant la performance des autres ! »

Bernard TAPIE

Marseille, le 28 septembre 2023
Les Secrétaires Généraux
UFAP UNSa Justice Paca Corse

Partager :

À voir aussi
Nationale

PROPOSITIONS DE L’ INTERSYNDICALE

Mardi dernier, deux des nôtres, pères de famille ont été froidement exécutés par un commando lourdement armé. Depuis 1992 nous n’avions plus vécu une telle

RENCONTRE AVEC LE GARDE DES SCEAUX

Suite à l’attaque d’un fourgon pénitentiaire par un commando ayant sauvagement exécuté deux de nos collègues et blessé trois autres, l’intersyndicale a été reçue ce

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies