Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

VENUE D’UNE DÉLÉGATION UFAP UNSa JUSTICELE 20 DÉCEMBRE 2023Compte rendu d’audience avec la direction

Une délégation syndicale UFAP UNSa Justice composée de représentants nationaux et régionaux, s’est rendue sur CP de Château Thierry le 20 décembre dernier. Cette visite a été l’occasion d’échanger avec Mme la Directrice sur un certain nombre de points durant un peu plus d’une heure. En effet, la Direction sollicitée a pu, malgré un emploi du temps serré, répondre à notre demande d’audience.
Devenir de l’établissement : En ce qui concerne le projet de rénovation de l’établissement, Mme La directrice confirme que le dossier est actuellement en discussion entre la DI et la DAP, que plusieurs projets sont actuellement discutés (rénovation, extension, nouvelle construction…) mais que pour le moment, aucune décision n’est arrêtée.

Même si aucun engagement n’est pris concernant les délais, l’UFAP UNSa Justice local prend note de
l’information mais exprime sa volonté de pouvoir avoir un visu sur le rétro planning.
Cette information ayant un impact direct sur la vie des personnels, il est normal que tout le monde soit informé des choix de l’administration au plus vite.

Transferts : L’UFAP UNSa Justice est revenu sur les problèmes de transferts (arrivées / départs) de
l’établissement en évitant volontairement de revenir sur le tract du début du mois. Le bureau UFAP UNSa
Justice interroge l’administration sur le devenir des détenus agresseurs déclarés irresponsables de leurs actes et maintenus sur notre site malgré les menaces de passage à l’acte !
La direction ne peut s’exprimer sur ce sujet, en expliquant simplement que le détenu en question devait
attendre une place sur un quartier d’isolement en dehors de la DI.

L’UFAP UNSa Justice n’est pas dupe ! Où est le dossier de demande de transfert ? Les deux secrétaires
(Nationaux et régionaux) présents se renseignent actuellement.
Il n’est pas normal que ce détenu soit maintenu en isolement sur une détention qui ne possède ni quartier dédié, ni le personnel nécessaire pour la gestion de ce profil ! L’ensemble de la délégation UFAP UNSa Justice a dénoncé cet état de fait !

Postes de travail : Nous avons ensuite souhaité intervenir sur la gestion de l’espace et la distribution des
postes de travail. L’UFAP UNSa Justice ne comprend pas pourquoi le bureau au 1er étage de la division B n’est pas réhabilité comme à l’origine. Ce bureau n’est pas une salle d’activité comme on veut nous le vendre ! Il possède les connexions réseaux pour l’accueil de personnels sans aucun coût ! (Bureaux pour les Officiers ou la Cheffe de détention). Il n’est pas concevable dans notre situation de laisser cet espace à l’intention des activités qui peuvent aussi bien être développées deux étages plus haut ! il s’agit de bon sens.

Fiches de poste : Le bureau UFAP UNSa Justice exige la validation de l’ensemble des fiches de postes que ce soit pour le corps d’application ou le corps de commandement. Depuis l’arrivée de la nouvelle direction, les agents sollicitent l’encadrement pour une meilleur définition des missions de chacun, la situation actuelle n’est plus tolérable et contribue aux dysfonctionnements que nous connaissons actuellement.
La direction s’engage à fournir les fiches de poste actualisées au 1er trimestre 2024. Il était temps, cela fait
trois ans que les personnels les réclament. L’UFAP UNSa Justice saura rappeler l’engagement pris !

Charte des temps : L’UFAP UNSa Justice revient en même temps sur la charte des temps imposée par la
direction aux postes fixes de l’établissement (sans notification individuelle soit dit en passant). Les horaires variables étant censés concilier vie familiale et professionnelle, nous avons incité la directrice à consulter les textes réglementaires sur le sujet. A château Thierry les heures sont imposées (arrivée et départ) avec des plages obligatoires trop larges (plages fixes de 9 à 12h et de 14 à 17h !) et génèrent systématiquement un écrêtage inadmissible après le dépassement du temps imparti. Et après on reproche aux agents de ne pas jouer le jeu en cas de missions en dehors de leurs horaires !
La direction se montre favorable à une réévaluation de la charte des temps dans un cadre réglementaire et attend une proposition UFAP UNSa Justice pour la soumettre à la DISP. Nous ne manquerons pas de suivre ce sujet de prêt…

Formation professionnelle : L’UFAP UNSa Justice soulève le problème de l’utilisation de véhicule personnel pour se rendre en formation et rappelle que les agents n’ont pas tous le même traitement indiciaire mais par contre ils paient tous le même tarif du carburant à la station ! (Du moins pour ceux qui utilisent leur véhicule perso !). Il est donc normal de privilégier l’utilisation des véhicules administratifs et dans le cas de l’utilisation exceptionnelle du véhicule personnel, l’UFAP UNSa Justice demande que cela soit notifié clairement sur la convocation ! La directrice insiste sur le fait que le véhicule qu’elle utilise est à la disposition des agents en cas de nécessité. L’assemblée prend note.

Toujours sur le sujet des formations ou des réunions, l’éloignement géographique de notre DISP de
rattachement est trop important pour que les trajets soient négligés et non comptés dans notre temps de
travail effectif. L’UFAP UNSa Justice demande donc la prise en compte des délais de route !
La direction doit interroger la DISP sur les possibilités pouvant être mises en place sur ce sujet.

Le « surveillant acteur » : L’UFAP UNSa Justice souligne la bonne volonté des personnels sur le thème du
« surveillant acteur » et leur participation au groupe de travail. Nous nous félicitons de voir les agents pouvoir participer aux CPU au CAP etc… Les agents vont enfin pouvoir être reconnus comme des forces de proposition.

Par contre, l’UFAP UNSa Justice ne comprend toujours pas pourquoi la direction interdit la présence d’un
agent lors des rapports de détention quotidien… Cela va à l’encontre de la politique conduite actuellement.
Aucun motif valable n’est mis en avant pour justifier ce refus. Il semblerait que la Direction craigne une fuite des informations !

Madame la Directrice, nous nous permettons de vous rappeler que les informations échangées au rapport de détention ne sont pas confidentielles et que bien au contraire elles sont l’âme de cet établissement et
contribuent à faire circuler une information plus rapidement. Depuis votre arrivée, les agents ne participent plus au rapport de détention alors que tous vos prédécesseurs (au moins sur les 10 dernières années) sollicitaient une participation active des agents.

L’UFAP UNSa Justice ne comprend pas votre position sur le sujet et craint que les agents fuient les autres
réunions et finissent par abandonner. Il ne faudra pas venir les blâmer quand ils refuseront de participer aux CAP, CPU et autres COPIL. Vous ne leur facilitez pas le travail en vous opposant à cet échange.
Reconnaissance des agents : Et enfin, l’UFAP UNSa Justice a rappelé à la directrice qu’elle a la possibilité de gratifier les personnels méritants. Les mises à l’honneur sont faites pour mettre en lumière un personnel qui s’est particulièrement distingué lors d’une mission. Comme leurs noms l’indiquent « l’honneur », « les témoignages officielles » ou « les remises de médailles » sont l’occasion de distinguer fièrement les agents les plus méritants dans le cadre de leurs fonctions (Comme une cérémonie d’intronisation de Chef d’établissement). L’UFAP UNSa Justice compte sur vous pour partager ce moment quand l’occasion se présentera.

La réunion a pris fin après un peu plus d’une heure d’échanges parfois vifs mais toujours constructifs. Nous soulignons et remercions la présence de la Directrice et de la cheffe de détention qui ont accepté d’aborder tous ces sujets.
Nous avons bien pris en considération les engagements pris devant l’assemblée par Mme COSTES en présence de nos représentants régionaux et nationaux, et vous pouvez bien évidement compter sur l’UFAP UNSa Justice pour les rappeler lors du prochain CSA.

Le bureau UFAP UNSa Justice

Partager :

À voir aussi
Nationale

Emmanuel CHAMBAUD sur BFM TV

Emmanuel Chambaud, secrétaire général de l’UFAP UNSa Justice était l’invité de BFM TV pour échanger sur les informations révélées sur le profil de Mohamed AMRA.

Régionale

Opération Place nette

Le bureau local UFAP UNSa Justice réclame depuis plusieurs semaines le départ du détenu ALT…. Durant le mouvement ce détenu a été extrait pour répondre

Le désarroi de l’UDV !

Dans la nuit de dimanche à lundi, l’UDV a brillé par ses pensionnaires. Un détenu a volontairement obstrué son œilleton et a menacé de mettre

APRES VERSAILLES…LE LOUVRE LENS !

Au lendemain de l’hommage national pour nos 2 collègues Arnaud et Fabrice tués, nous apprenons qu’une sortie au jardin du Louvre Lens est prévue cette

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies