Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

VIOLENCES !! ENCORE ET ENCORE

Le mercredi 10 aout 2022, aura été une journée éprouvante pour les personnels de surveillance du Quartier Maison d’Arrêt, en effet, deux incidents majeurs ont eu lieu, tout d’abord,  un détenu perturbé psychologiquement a été pris en charge par des membres de l’équipe ELSP pour une extraction médicale d’urgence, il s’est montré virulent lors du transport vers le CHU, dans la continuité de son œuvre, alors que les soignants procédaient à un geste médical, en l’occurrence une prise de sang, ce dernier s’est mis à gesticuler dans tous les sens, les agents d’escortes ont du intervenir pour le maitriser. Lors de cette maitrise, le récalcitrant s’est saisi de la crosse de l’arme de service d’un des agents, il faudra tout le professionnalisme des agents présent pour lui faire lâcher prise, ce détenu déjà placé au QD pour un précédent acte de violence à l’endroit d’un personnel doit faire l’objet d’un transfert le plus rapidement possible.

La réactivité des agents a permis d’éviter un acte grave et qui sans nul doute aurait pu être tragique.

Plus tard, en détention, un agent a été victime d’une violente agression de la part d’un voyou non content de la réponse apportée, ce dernier était sorti de sa cellule paquetage à la main et désirant ne pas réintégrer, après des discussions avec les agents sur place mais resté stérile, les collègues ont tenté de le faire regagner sa cellule en attendant de trouver une solution.      

Mécontent de cette entreprise, le sauvageon ne se laissait pas faire et asséna un violent coup de coude dans la mâchoire d’un agent, puis lors de la maitrise, il mordait un autre collègue. Il sera conduit au QD pour une mise en prévention.

L’UFAP UNSa Justice félicite les agents pour leur professionnalisme et leur sang-froid, nous espérons que l’administration saura faire preuve de gratitude envers les agents.

 L’UFAP UNSa Justice manifeste son soutien à nos collègues blessés lors de ces interventions et leur souhaite un prompt rétablissement.

L’UFAP UNSa Justice constateque la situation se tend de jour en jour, au QMA. La population pénale devient de plus en plus vindicative et n’hésite pas de passer à l’acte.

L’UFAP UNSa Justice demande des peines de QD maximales pour ces deux « dégénérés ».

                                                                                                                       P / le bureau local

                                                                                                                             Yann HERVE

Partager :

À voir aussi
Nationale

BUDGET DAP 2023 Rien de plus…

Pantin, le 03/10/2023 Après la présentation du Projet Loi de Finances 2023 pour la mission Justice le 27 septembre dernier à Vendôme, l’UFAP UNSa Justice

Régionale

Agression CP MOULIN

A Moulins le 5 Octobre 2022 Vendredi dernier, deux détenus de la maison d’ arrêt mécontents d’ une décision dechangement de cellule ont décidé de

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies