Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Visite à la SAS de Montpellier Des Personnels inquiets et dans l’attente !

Une délégation régionale accompagnée d’un membre du bureau local du CP VLM se sont rendu la SAS de Montpellier ce jeudi 22 juin 2023.

Voici quelques points sur lesquels il faut avancer rapidement :

 Des agents inquiets en raison d’un effectif restreint. Que se passe-t-il en cas d’absence des postes
fixes ?

 Un seul agent chargé de gérer deux unités distinctes !

 Absence totale de liste des activités et des rendez-vous pour les détenus, obligeant les surveillants
à rechercher les détenus demandés de porte à porte sur les coursives. Une liste distribuée à chaque
repas le soir permettrait aux détenus de s’organiser et éviterait aux surveillants de jouer toute la
journée à “Où est Charlie ?”. Cela devrait normalement être la philosophie de la SAS, mais nous en
sommes loin !

 Mise en place rapide de l’îlotage pour les surveillants afin de favoriser le travail d’équipe et l’entraide.

 Un terrain de sport en gazon synthétique qui est mal réalisé et donc inutilisable. Deux portes blindées,
magnifiques de surcroit, pour un terrain impraticable. Quel gaspillage de l’argent public !

 Difficultés pour mettre en place une convention de restauration. À cet égard, deux options sont
possibles : soit continuer avec la convention actuelle appelée “Refectory”, qui n’a pas encore été
proposée à la DHRAS, soit utiliser le snack en face de la SAS qui serait prêt à livrer chaque jour à
midi. Aux agents de décider ce qui leur convient le mieux…

Enfin, l’UFAP tient à saluer l’agent en poste à la porte principale qui, en plus de son travail de portier, se
retrouve à devoir gérer toutes les ouvertures de la détention ! Une fois que la SAS aura atteint sa pleine
capacité, ce poste sera ingérable !

Plusieurs registres ont même été ajoutés, dont l’un sert uniquement à enregistrer les horaires d’entrée et de sortie des collègues, alors que tout le monde utilise déjà une badgeuse ?!?

Le système d’ouverture du SAS en mode presque aveugle nous semble dangereux. L’agent est occupé de
toutes parts et un accident est possible, d’autant plus que le SAS véhicule ne dispose pas de cellule de
sécurité.

Un autre point noir sur lequel il faudra travailler concerne les extractions médicales de nuit, où le CP de VLM perd à chaque fois un agent… Ce système n’est pas fonctionnel pour le CP de VLM.

Nous établissons un lien direct entre le profilage des détenus affectés à la SAS et les récentes extractions
médicales ! Attention à ce que les affectations ne soient pas des transferts déguisés, certains profils ayant
déjà fait parler d’eux dans cette structure.

L’UFAP abordera tous ces sujets avec la direction locale et interrégionale.

La délégation UFAP

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

MC Arles: DROGUE-STORE et TAXIPHONE

Arles, le 27 février 2024 Projection ? Drone ? Bombardier ? Cette semaine commence bien à la Maison tout Confort Arlésienne ! Cette dernière fait

Compte rendu CSA

Lors du dernier CSA de l’année 2023, la Direction du SPIP 03 avait dit avoir entendu les tracts syndicaux et avait proposé aux OS de

UFAP Grand-Est – LETTRE AUX PARLEMENTAIRES

Écrouves, le 27 février 2024.                                                                                      Monsieur Jean-Claude ROUSSY Secrétaire Général de l’Union Régionale UFAP UNSa Justice Grand-Est Objet : Conditions de travail – Paiement et

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies