Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Visite au CP de VLM. « Je rêvais d’un autre monde… »

Comment ne pas être interpellé par notre visite ce matin au centre pénitentiaire de Villeneuve-lès-Maguelone ?

En effet, la feuille de service de ce matin aurait fait pâlir n’importe quel chef d’établissement !

  • Deux surveillants pour 245 détenus sur le bâtiment A
  • Trois agents au B
  • Deux agents au C
  • Aucun agent sur les PICS, pas de PCC et évidemment pas de disponible
  • Des postes fixes désertés
  • Seulement six agents sur dix pour faire la nuit
  • Des transferts programmés sans agents
  • Un détenu sous dialyse trois fois par semaine monopolisant trois agents
  • Certains agents dépassant les sept jours de travail consécutifs

Voilà le triste constat d’une détention en perdition pour un établissement avoisinant les 1 000 détenus !

Et pourtant, les activités « bibliothèques, arc-en-ciel, jeux de société et thérapie comportementale par les animaux » étaient maintenues !

Pourtant, nous avons croisé quelques valeureux qui géraient ce chaos avec un recul à faire frémir n’importe quel politique ! Bravo à vous, les copains présents, ce que vous vivez n’est pas normal !

L’UFAP, par l’intermédiaire de la secrétaire locale de VLM, a interpellé la directrice sur ce triste constat et a demandé que des mesures soient prises, notamment :

  • La fin des activités en mode dégradé
  • La fin des travaux mettant en danger la sécurité des agents et provoquant un stress supplémentaire en détention
  • La diminution des rondes de nuit afin de ne conserver que la première et la dernière ronde

La directrice de la structure nous a garanti que l’ensemble des activités citées seront arrêtées d’ici lundi afin de permettre aux agents de travailler dans de meilleures conditions, que les travaux seront stoppés en attendant le retour à un effectif adapté, sans pour autant s’engager sur la suppression des deux rondes intermédiaires en service de nuit, préférant que le DI arbitre cette mesure.

L’Union Régionale UFAP de Toulouse ne tire pas la sonnette d’alarme, mais préfère avertir qu’en l’absence de mesures concrètes à destination des personnels, il se pourrait que les prochains jours soient bien plus compliqués !

Nous en appelons au directeur interrégional afin de prendre des décisions de fonctionnement à la hauteur de la problématique des effectifs de cette structure !

Les agents ont besoin de se sentir soutenus, la balle est dans le camp de l’administration.

La délégation régionale,

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

L’ORIGINE DU MAL CP Nanterre

Un duo infernal, a repris le flambeau et rien ne change…… Tout s’empire…… Les masques tombent, la synergie de ce duo despotique qui manie l’intimidation

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies