Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Après les chefs de rang, un nouvel emploi au CPML : « l’assistante maternelle » !!!

Le bureau local UFAP UNSa Justice ne peut que condamner avec la plus grande fermeté le comportement de l’adjointe MA.2 vis-à-vis d’un « spécimen » qu’elle appelle « bébé » devant les agents et qui est coutumier des incidents en détention (41 CRI du 25 février au 17 juillet 2022 soit près d’un CRI tous les 3 jours) le plus souvent pour des violences verbales, des refus de se soumettre à des ordres ou des refus de réintégrer.

Lors d’une réintégration promenade ce « gentil Spécimen » va provoquer un incident, insultant copieusement une Surveillante. La seule réponse de l’adjointe étant de recevoir la Surveillante en présence de 2 détenus impliqués lui faisant le reproche de ne pas avoir « bien réagit » et la décrédibilisant face à la population pénale. Son « bébé » sera reçu en audience à 18h30 et aura droit à une mutation de cellule après avoir fait du chantage…

Ce dernier est coutumier des incidents en détention avec un nombre important de CRI mais qui ne sont pas suivis (seulement 20 sur 41 avec des peines plutôt légères entre confinement et TIG).

Lors d’une réunion avec des Agents l’adjoint de la MA.2 va menacer ces derniers de leur mettre une DE s’ils mettent un CRI, un CRP ou qu’il arrive quelque chose à son « bébé » !

Madame l’officier adjointe de la MA.2 votre bâtiment n’est pas une crèche et vous n’avez pas non plus été affectée en tant qu’assistante maternelle.

Vous n’avez pas à appeler ce détenu « bébé », ni à cautionner les violences et incidents qu’il provoque à l’égard des Personnels. Cette gestion contraire au code de déontologie fatigue les Personnels qui ne veulent plus travailler avec vous.

Le bureau local UFAP UNSa Justice exige de la direction locale une sanction à l’égard de cette officier pour manquement au code de déontologie.

Le bureau local UFAP UNSa Justice le dit plus que jamais : les Personnels ont besoin d’être soutenus face à une population pénale toujours plus violente.

Le 25 Juillet 2022 Le secrétaire local, Sébastien VIOL-GARAYT

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

NANTES – Agression au QCD

                                                                                                                                      Le 01 décembre 2022 Les personnels du CP NANTES n’en finissent de plus de subir les agressions, encore aujourd’hui au QCD, un « cinglé » sans

Coutances, ça rime avec chance

LE 29/11/2022Hier, lundi 28 novembre vers 17h50, lors de la distribution du repas à la cellule disciplinaire, le détenu puni, mécontent de ne pas avoir

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies