Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

CD Roanne, COUTEAU ET JO

18/03/2024, à Roanne


Ce dimanche matin, à la fraiche, un surveillant a trouvé un colis dans les chemins de ronde lors
de son inspection réglementaire.


A l’ouverture de ce dernier, les agents ont trouvé une véritable caisse à outils.
Il y avait des embouts de tournevis, des tournevis, des clés usb, etc …


Plus inquiétant, dans le packaging se trouvait un couteau de 32 cm !!!


On nous a inlassablement répété qu’il ne fallait pas s’inquiéter, les détenus ont besoin d’un
couteau pour couper leurs plaquettes de shit.


Enfin, avec 32 cm, le détenu ne devait pas avoir une plaquette mais un parpaing à couper …
L’UFAP-UNSa Justice constate que rien n’a été fait pour réduire les projections.
Il n’y a toujours pas de filins anti projection, toujours pas de dispositif anti drone, toujours pas
de concertina ou le moindre système entre les bâtiments pour empêcher les projections de
remonter en cellule.


On annonce souvent pour justifier l’inaction de l’administration que notre budget est en berne.


Pour autant, en cette année de JO, l’administration pénitentiaire déploie des trésors
d’inventivités afin d’offrir des activités sportives à l’attention de la population pénale.


L’argent coule à flot, la fête doit être belle même pour nos petits détenus.


Si à l’UFAP-UNSa Justice, on était taquin, on pourrait dire que l’on se fout sérieusement de
notre g….


Heureusement, nous ne sommes pas taquins, on sait juste qu’un client satisfait, est un client
qui revient !!!


Et par les temps qui courent, c’est appréciable de voir que l’administration pénitentiaire fidélise
sa clientèle, à défaut de fidéliser ses agents qui fuient cette administration !!!


Pour l’UFAP-UNSa Justice J.PICORNELL

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies