Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

CD Saint-Mihiel – Agressions, ca continue !

Voilà la situation de notre établissement: établissement bondé, QD/QI plein, arrivées de Mesures d’Ordre et de Sécurité (maquillées ou non pour mieux biaiser l’évaluation des risques)

Résultat :
Tensions permanentes, bagarres en continu, surveillants exténués

Ce 4 avril, lors d’une mise en prévention, deux agents ont été blessés par un détenu mécontent… celui-ci souhaitant être affecté en UDV !!!

Le QD étant plein, nous avons dû faire une place au QD en sortant un détenu… Sauf que : le détenu sorti prématurément purgeait une peine de 30 jours pour avoir « boxé » 3 collègues !! Les collègues qui sont toujours blessés vont être ravis en apprenant la nouvelle…

L’après-midi un second agresseur a tenté de sauter sur un officier ! Seconde intervention, et à nouveau jeu des chaises musicales au QD, nous avons dû faire à nouveau sortir un agresseur de personnels du QD !!!

Les tensions au CD explosent comme en témoigne l’augmentation des ouvertures à 2 agents et les nombreuses mesures de séparation sur les deux bâtiments.

L’administration cherche désespérément des surveillants ACTEURS en détention, mais n’offre que des postes avec des conditions de travail bien pourries, option PUNCHING-BALL spécialité roulade à terre… !  Avec en prime une population pénale toujours plus violente, dans des établissement surchargés où le travail pénal fait défaut, et où les feuilles d’appel ressemblent à du gruyère….

Quand on travaille avec de l’humain,

il faut des moyens humains pour rester humain !!

Les Personnels du CD Saint Mihiel
en ont RAS le BOL !

Pour le bureau local

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies