dimanche 16 juin , 2019

Communiqué

Monsieur le Directeur Interrégional, 

L’UFAP-UNSA JUSTICE attire votre attention une nouvelle fois sur la prise en charge des détenues mineures au Centre Pénitentiaire des Femmes de  Rennes. 

            Le 27 août 2014, vers 13h, une détenue mineure est arrrivée en transfert en provenance de Fleury-Mérogis. Dans des circonstances que nous vous laissons étudier…Cependant voici quelques incidents déplorables dès son arrivée: 

            * Détenue nue à l’ouverture du fourgon ( pantalon enlevé par ses soins), propos incohérents, écrou et formalités d’écrou impossibles (inertie), insultes, crachats, coups de pieds et hurlements. Destruction totale de la cellule suite à son placement en Maison d’Arrêt.

             * Déplacement en urgence du médecin, puis délivrance d’un arrêté de placement d’office. Cette détenue mineure est partie à 18h15 à l’ UHSA. 

–       Le bureau local UFAP-UNSA JUSTICE retient de cette journée lamentable un transfert complètement incohérent dans son développement. Une arrivante mineure en plus, alors que nous en avions déjà 4 !!! le Centre Pénitentiaire des Femmes de Rennes n’est pas étudié pour la prise en charge des détenues mineures. Nous ne sommes pas un EPM ! 

–       Pourtant, les discussions dans différentes instances avec de nombreuses autorités Pénitentiaires, Ministérielles etc devaient aboutir en ce sens… 

–       Le bureau local UFAP-UNSA JUSTICE vous demande d’intervenir rapidement sur le dossier mineure de notre établissement, afin que cette population pénale mineure soit dirigée vers des établissements spécialisés dans cette prise en charge.

 

Related posts