Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

CP METZ : L’art de noyer le poisson… réponse à FO, Honte de rien!

C’est avec beaucoup d’étonnement que nous avons pris connaissance du dernier papier « local » de FO. Pourtant à la lecture de notre Déclaration Liminaire, FO avait employé la technique de l’autruche sans y apporter de commentaires particuliers… 2 jours après, le courage ayant enfin pointé le bout de son nez, FO se sentait obligée de se justifier…, en répondant à côté du sujet principal et en tentant d’endormir tout le monde (noyer le poisson) en désignant du doigt tout autre chose… Une jolie tentative de diversion !

Concernant votre délégation, nous n’avons à aucun moment parlé des personnes détachées ou en RH, c’était tout simplement une question de bon sens… Si de votre côté, vous n’y voyez rien de déplacé et d’exagéré !?!?
C’est très bien, les collègues, quant à eux, apprécieront.

« En venant à quinze, à quoi vous attendiez vous ? Un mauvais accueil de notre part ?
Nous ne sommes pas des voyous… tout le monde est le bienvenu et évidemment reçu avec respect … ».

Le temps où votre secrétaire local, si critique envers vos belles et fumeuses avancées indemnitaires de la dernière réforme « historique » (et son gain minimaliste en termes de points d’indice), disait à qui voulait l’entendre, avoir refusé que le national FO vienne au CP Metz… La mémoire est sélective, et le discours d’aujourd’hui bien différent !

Bref, revenons à nos moutons… Vous avez déclaré dernièrement « qui ne dit mot consent » … Lors du dernier CHSCT, votre réponse à la question concernant « votre position », sur l’audit réclamé en CTI, fut claire et limpide : elle se lit dans votre silence… Vous souhaitez cet audit, juste assumez le ! C’est la seule chose que nous souhaitions connaitre sur vos intentions lors de cette instance.  
Les Personnels, là encore, apprécieront !!!

Nous autres, à l’UFAP, nous sommes des autonomes et assumons toujours nos positions,
pas celles des autres !

Et surtout, nous sommes capables de le faire en regardant nos différents interlocuteurs dans les yeux…

Concernant vos attaques personnelles et les fameux 128 postes que je vais laisser vacants, je ne m’inquiète pas : votre secrétaire local se positionnera déjà sur toutes les nuits !  Il a bien du mal à montrer le bout de son nez en journée… Je n’ai même pas besoin de le dire, les collègues ne sont pas dupes… Je n’en rajouterais pas plus et n’égratignerais personne d’autre du bureau local, cette bataille que vous tentez de nous livrer ne dessert que la cause syndicale… même s’il est avéré que cela est votre cheval de bataille ! Comme je vous l’annonçais à la fin du CHSCT : « vous n’auriez personne de nocif et mauvais qui tire les ficelles derrière vous, on n’en serait pas là… ! ». Chez Force Ouvrière on se cache toujours derrière le bureau local, on ne sait jamais vraiment qui s’adresse à nous ! 

Pour finir de vous répondre, concernant les Magnums, mon boulot de VRP doit être très bien fait, car pour des réfractaires à ces modèles, vous les portez fièrement …

En attendant, je ne ferai jamais passer mon égo au 1er plan, je ne suis qu’une personne, parmi tant d’autres, qui s’investit au quotidien pour le collectif travail ! Les gens savent que je n’ai pas attendu d’être détaché permanent pour être disponible, accessible, réactif et présent sur la structure, parfois même sur mes repos, en vacances et les jours fériés…

Pouvez-vous en dire autant ? On connaît déjà la réponse…

Le secrétaire local, Mehdi BERRAHAL

2022-11-22-Lart-de-noyer-le-poisson-…-Reponse-a-FO-Honte-de-rien

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies