Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

CP Valence : Au secours …

A Valence, le 30 janvier 2023

Alors que ce profil l’ouverture de la SAS en septembre 2023, la situation RH du CP Valence n’est plus inquiétante, elle est littéralement catastrophique.

Démissions, détachements, mutations et départs en retraite non remplacés, départs suite à réussites de concours… C’est un établissement amputé de presque 20% de son effectif que nous allons connaître dans les prochains mois.

Les agents sont à bout de souffle à force de pallier ce manque d’effectif chronique, ce lundi 30 janvier, ce sont 48 personnels qui sont absents au service en plus des postes vacants non pourvus… Le CP Valence tourne donc avec presque 40% d’effectif manquant…

Au-delà de générer une grosse fatigue et un mal-être chez les personnels, cette situation engendre des feuilles d’appels avec de grosses cases blanches, et donc une insécurité malsaine.

Il va falloir que les têtes pensantes du millénaire nous expliquent comment nous allons pouvoir continuer à faire tourner notre structure et ouvrir une SAS avec un déficit de plus de 40 personnels ! Et nous savons pertinemment que ce nombre va forcément augmenter (retraites, démissions, etc…).

L’Administration se doit de réagir, et tout mettre en œuvre pour limiter au plus vite les conséquences de cette hécatombe.
Actuellement, les personnels parviennent tant bien que mal à maintenir notre établissement à flots mais à quel prix ? Jusqu’à quand ? Il y a urgence !

A l’heure où des arbitrages vont avoir lieu pour le postes en sortie d’ENAP pour les surveillants et les gradés, l’UFAP UNSa Justice tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme, Il faut du personnel en nombre rapidement avant que les agents ne soient plus en capacité d’exercer leurs missions de service public pénitentiaire.

l’UFAP UNSa Justice invite certains membres de notre hiérarchie à s’interroger sur les causes de tous ces départs.

Notre établissement, depuis de nombreuses années connaît un taux de démission parmi les plus forts sur la région, mais visiblement, personne parmi nos super cadres ne croit bon ou même utile de s’interroger sur ce qui pousse les agents au départ.

En attendant, Le mal est profond, l’administration doit réagir au plus vite !

Pour l’UFAP Unsa Justice de Valence,
Sylvain ROYERE

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies