Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Déplacements en terre toulousaine

L’UFAP UNSa JUSTICE, fidèle à ses engagements, continue ses déplacements sur la DISP de
Toulouse.


La nouvelle équipe de l’UFAP UNSa JUSTICE a souhaité faire un état des lieux des établissements de la
DISP Toulouse en se rendant au CD MURET, à la MA ALBI, au CP LANNEMEZAN, à la MA TARBES, au CP
VLM, à la MA NIMES, au PREJ NIMES, au CP BEZIERS et au CP PERPIGNAN.


Le constat est sans appel : les personnels sont en sous-effectif dans bien des services, croulent sous les
tâches et souffrent dans l’indifférence la plus complète !


L’accueil qui nous a été réservé dans chaque structure a cependant été chaleureux et riche en échanges.
Lors de cette visite, les officiers et CSP nous ont fait part de leurs conditions de travail.


L’UFAP UNSa JUSTICE est restée insistante sur l’intérêt de se faire respecter par les responsables de
structures et a apporté son soutien aux agents qui se sentent malmenés par certain(e)s chefaillon(ne)s.
En effet, via les entretiens que nous avons tenus avec les agents, il apparaît que la maltraitance est
devenue, chez quelques taulier(e)s, une culture, voire leur sport favori.


Pour la MA Nîmes, notre Organisation Syndicale demande que la charte des temps des officiers soit
arbitrée par le DIOS. En imposant des plages fixes élargies et des pauses méridiennes à rallonge, la cheffe d’établissement ne semble pas avoir eu connaissance de la note DAP du 28 février 2020 relative aux modalités de l’organisation du temps de travail….


Au CP Villeneuve Les Maguelone, ce sont des économies de fond de tiroir qui sont faites sur l’IFO !
Au CP Perpignan, c’est le chef d’établissement qui régularise les erreurs de mobilité de la Centrale,
notamment en termes de poste commandisable, en destituant purement et simplement une cheffe de
bâtiment de ses fonctions !

Et l’établissement qui remporte la palme est le CP BEZIERS ! …

A notre grande surprise, la directrice, qui détient un mandat national pour le syndicat patronal et qui se
substitue en tant que secrétaire locale FO, s’amuse à pourrir l’esprit de l’encadrement supérieur et, par
vice, se permet de « dégager » un officier historique chef de bâtiment pour le mettre adjoint de ce même secteur et sous la responsabilité d’un agent récemment requalifié.


Cette méthode béquilleuse montre qu’elle joue avec la santé des agents et avec la réforme des officiers qui lui reste au travers des dents. Cette humiliation, par un management destructeur, démontre à quel point notre réforme a été gênante et enviée par ceux qui pensaient avoir les pleins pouvoirs.


Malheureusement, la DAP reste aveugle et sourde, ne cherchant pas à contrôler ces individus qui dégagent une certaine perversion et mettent, de fait, en danger les personnels.


Tel un virus, la contagion du mal-être au travail, se fait ressentir au sein de la Chaine de commandement !

Néanmoins, lors de nos visites, nous n’avons eu de cesse de remettre nos revendications et les acquis
obtenus par la seule UFAP UNSa Justice :

  • Mettre fin aux iniquités entre officiers, s’agissant notamment du problème des logements de fonction
  • Le respect de la charte des temps et la compensation du temps de travail
  • La redéfinition des astreintes (respect des temps de repos et du maximum des 14 semaines d’astreintes
    annuelles) tant pour les officiers logés que les CSP sous article 10 ;
  • La revalorisation des grilles indiciaires du CdC et CSP
  • L’augmentation du nombre des emplois de commandant et des taux de promotion-promouvables
  • La remise en place des CAP
    L’UFAP UNSa Justice encourage les personnels de la chaine de commandement, au sein de chaque
    établissement, à se mobiliser sur leurs conditions de travail et, entre autres, sur leur charte des temps, les obligations de garantie de services mais également sur le ‘’harcèlement ‘’ déguisé de certains responsables.
    L’opposition du Corps de commandement face à ce management destructeur restera l’unique force de négociation des officiers et CSP face à ces chefaillons nombrilistes et définira les modalités communes et objectifs à atteindre.
    L’UFAP UNSa Justice, Organisation Syndicale responsable et force de propositions, réaffirme aux acteurs de terrain, que sont les Personnels Pénitentiaires tous corps et grades confondus, qu’ils ont notre soutien indéfectible.

L’UFAP UNSa Justice, un syndicat de combat !

La secrétaire nationale
Eléonore SCHREINER

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies