Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

ESCALADE DE VIOLENCE, ENCORE ET ENCORE!

Tout d’abord, le Quartier Mineur de VLM est au bord de l’implosion !

De multiples bagarres et des détenus aux comportements vindicatifs viennent bouleverses un équilibre fragile dans ce secteur. En témoigne encore les bagarres de ces derniers jours et la gestion isolé puissance 10 !

Espérons que le traitement RH que subissent les agents de ce secteur ne vienne pas mettre encore plus en difficulté nos collègues!

Aujourd’hui ce sont les détenus Majeurs qui ont fait monter la pression!

D’abord une bagarre en cellule,  notre collègue déclenchera l’alarme. Le gradé sur place sera poussé par un détenu mécontent que le Chef ne le laisse pas faire disparaître un smartphone dans son rectum.

Plus tard dans l’après midi notre collègue Cynthia sera violemment poussé et prise à partie par un détenu qui voulait se balader toute l’après midi . L’intervention d’un détenu auxiliaire permettra à notre collègue de se sortir de ce « guêpier » jusqu’à l’arrivée des renforts !

L’UFAP VLM  souhaite un bon rétablissement aux collègues blessés !

L’UFAP VLM exige une peine de Quartier disciplinaire à la hauteur des faits ainsi qu’une demande de retrait de CRP.

L’UFAP VLM accompagnera les collègues dans l’ensemble des démarches qu’ils entreprendront contre ces voyous sans foi ni loi.

Il est temps que l’administration prenne ses responsabilités, les Unités pour Détenus Violents sont quasi vide et pourtant il y a largement matière !

Plus précisément à VLM, sommes nous la terre d’accueil des MOS de la DISP de TOULOUSE??? Nous en recevons tous les mois et nous peinons toutes les misères du monde à transférer nos agresseurs!

Il serait peut être temps de nous rendre l’appareil ?!

Pour le bureau local
M.ESCOLANO et M. ORENGO

Partager :

À voir aussi
Nationale

Place à la consultation !

Pantin, le 17 mai 2024 Aujourd’hui s’est tenue une deuxième rencontre au ministère de la Justice pour négocier des mesures devant répondre aux attentes légitimes

PROPOSITIONS DE L’ INTERSYNDICALE

Mardi dernier, deux des nôtres, pères de famille ont été froidement exécutés par un commando lourdement armé. Depuis 1992 nous n’avions plus vécu une telle

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies