Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Garder l’espoir

Dans un message « d’espoir », le directeur interrégional lui-même, faisait une analyse des derniers chiffres concernant la campagne de mobilité des Surveillants/Svts-Brigadiers ainsi que des postes offerts à la 216ème et 217ème promotion de Svts…

C’est donc dans le message qu’il annonce une réduction de 10% des vacances de postes chez les Svts/Svts Brigadiers de notre région…

Un bon début certes…mais ce n’est pas suffisant !

Pour l’UFAP UNSa Justice Grand-Est l’analyse est différente et nous ne nous amuserons pas à faire parler des chiffres qui ne veulent malheureusement plus dire grand-chose une fois sur le terrain…

Des chiffres qui sont faussés par l’organisation volontaire de feuilles de service à trou, l’usage abusif des horaires variables, des heures écrêtées… et malgré cela à une explosion des heures supplémentaires ci et là … et à vrai dire quasiment partout !!!
Cette gestion de vos heures et heures supplémentaires tous corps et grades confondus, est un véritable casse-tête, qui génère parfois un sacré manque à gagner… !

Les Personnels pénitentiaires ont donc du mérite d’avoir au fil des années, couvert et absorbé toutes les nouvelles missions et obligations avec aussi peu ou pas de renfort en moyens Humains !

Le syndrome du « bon élève » … !

Vous y êtes parvenus avec 3 fois rien… et bien on va continuer comme ça !!!

Il en est de même avec les moyens matériels et techniques, car là encore des économies sont faites au détriment de tout… et y compris des Personnels.

Il n’y a donc que trop peu reconnaissance et pas d’indicateurs significatifs d’une réelle volonté de voir changer les choses.

La loyauté est de mise dans les rangs de l’AP, et notamment chez nos dirigeants toujours plus prompts à manager le doigt sur la couture, trop souvent uniquement au nom de la commande politique… plus connue sous le nom de politique comptable !!!

Pour l’UFAP UNSa Justice Grand-Est, le compte n’y est pas et il est hors de question d’être les complices d’un hypothétique « ça ira mieux demain » …

L’UFAP UNSa Justice exige dans un premier temps le déplafonnement du paiement des heures supplémentaires et des reliquats, ou portefeuilles d’heures sup’, qui sont parfois colossaux ! L’Administration doit purger sa dette !!!

Dans un second temps, l’UFAP UNSa Justice réaffirme la nécessité d’obtenir des garanties indemnitaires mais aussi statutaires, autrement plus ambitieuses que celles des deux dernières « réformettes » de 2022 et 2024…, qui n’aboutiront qu’à une explosion de la contractualisation et des emplois précaires !

Une détérioration de notre environnement professionnel (déjà bien entamé !) … la perte de nos savoir-faire au gré des renouvellements (ou pas) des contrats…

Pour une Administration qui prétend chercher à fidéliser ses Personnels… C’est un comble !!!

Enfin, l’UFAP UNSa Justice réitère la nécessité de voir le déplafonnement du 1/5ème au-delà de 5 années de bonification !

L’UFAP UNSa justice rappelle que sans une amélioration sensible de nos conditions de travail, de la sécurité dans l’exercice de nos missions et un effort certain sur nos rythmes de travail ainsi que sur le bénéfice de périodes de congés convenables et respectueuses de nos vies de famille rien ne sera possible… !

On n’attire pas les mouches avec du vinaigre comme dit le proverbe :
Alors que nos politiques se réveillent et fassent le nécessaire pour
rendre nos missions et nos emplois visibles et surtout enfin attractifs !

L’UFAP UNSa Justice ne peut pas se satisfaire de l’état RH et des chiffres régionaux, ni de la façon dont sont traités nos collègues actuellement et comment ils le seront à l’avenir…

Certains établissements et donc certains collègues ne verront aucune amélioration dans leurs effectifs avant de nombreux mois…, ils vont donc continuer de subir des plannings infernaux tout en multipliant les missions, les feuilles de route et les prises de risque ! tout en subissant une surpopulation devenue chronique, et toujours plus vindicative !

Avec la reprise intégrale des missions Extractions Judiciaires et l’impact inévitable qu’auront les Jeux Olympiques sur certaines de nos missions, nous redoutons le pire et ne pouvons pas nous satisfaire de cet état des lieux !

L’UFAP UNSa Justice n’est pas une adepte du verre à moitié vide… et souhaite simplement le meilleur pour TOUS les Agents Pénitentiaires !

Des Personnels dont les spécificités impliquent qu’ils n’exercent pas n’importe quels métiers !

Ces métiers sont les nôtres, ils sont techniques, ils sont exigeants, ils sont parfois dangereux… Ils méritent un traitement exceptionnel !

Les Personnels valent suffisamment pour que l’Administration s’attarde sur leur quotidien, et qu’on leur donne des moyens… Tout simplement !

L’UFAP UNSa Justice continuera de se battre pour TOUS les Personnels et dénoncera toujours et encore les incohérences organisées par les Politiques !

Les Secrétaires Généraux,

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies