Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Le personnel de la Nouvelle-Aquitaine exige une réaction du gouvernement et du garde des Sceaux!

Fin avril, le nombre de personnes écrouées et hébergées des prisons de la Nouvelle-Aquitaine a atteint un nombre record d’environ 6310 détenus pour une capacité d’hébergement de seulement 5284 places, soit environ 1000 détenus supplémentaires en l’espace d’un an. Quant au taux d’occupation, il continue de croître avec une moyenne régionale de 160% pour le quartier hommes et 144% pour le quartier femmes. L’encellulement individuel, pourtant proclamé dès 1875 et ancré dans la loi pénitentiaire de 2009 relève plus de l’utopie que de la réalité.

Bordeaux-Gradignan (230% pour le QH, 214% pour le QF), Rochefort (214%), Limoges (212% QH, 240% QF), Bayonne (200%), Tulle (186%), Périgueux (179%), Saintes (175%), Niort (171%)… voici quelques taux d’occupation à vous donner le tournis !

La surpopulation carcérale explose dans les Maisons d’arrêt, engendrant une augmentation très inquiétante du nombre de matelas au sol. On en dénombre à ce jour environ 500 ! Quant aux centres de détention, ils sont dorénavant occupés à près de 98%.

Ces chiffres accablants contribuent à la détérioration grandissante des conditions de travail des Personnels, qui chaque jour subissent une charge de travail accrue et se voient exposés de plus en plus à des violences verbales et physiques.

Malgré un taux d’occupation en constante augmentation, notre région enregistre pas moins de 250 à 270 vacances de postes. Que fait concrètement l’administration pénitentiaire en dehors de son programme purement immobilier ?

RIEN

Enfin si ! Elle exploite ses Personnels épuisés au détriment de leur sécurité, et de plus, elle vit à crédit sur leur dos en limitant la mise en paiement des heures supplémentaires devant être réalisées afin de compenser un effectif en berne !

Cette situation est intolérable ! Ras-le-bol !! Il est temps de prendre des décisions !

L’UFAP UNSa Justice a trop longtemps tiré la sonnette d’alarme et demande maintenant des mesures concrètes, à savoir : Un recrutement important et sans délai, et le développement rapide des alternatives à l’incarcération !

Personnels administratifs, d’insertion et de probation , de surveillance et techniques, unissons nos forces pour faire entendre nos légitimes revendications !

Préparons la mobilisation dès à présent !

le 05/05/2024, Le Bureau Régional

UFAP UNSa Justice

UR Bordeaux

Partager :

À voir aussi
Nationale

Emmanuel CHAMBAUD sur BFM TV

Emmanuel Chambaud, secrétaire général de l’UFAP UNSa Justice était l’invité de BFM TV pour échanger sur les informations révélées sur le profil de Mohamed AMRA.

Régionale

Opération Place nette

Le bureau local UFAP UNSa Justice réclame depuis plusieurs semaines le départ du détenu ALT…. Durant le mouvement ce détenu a été extrait pour répondre

Le désarroi de l’UDV !

Dans la nuit de dimanche à lundi, l’UDV a brillé par ses pensionnaires. Un détenu a volontairement obstrué son œilleton et a menacé de mettre

APRES VERSAILLES…LE LOUVRE LENS !

Au lendemain de l’hommage national pour nos 2 collègues Arnaud et Fabrice tués, nous apprenons qu’une sortie au jardin du Louvre Lens est prévue cette

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies