Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

LE RAPPORT DE LA HONTE…

DESIGNES COUPABLES pour les uns…
COMMENT SAUVER SES MICHES pour les autres…

Jeudi 28 juillet 2022, l’inspection Générale de la justice a présenté les conclusions finales de son rapport suite à l’assassinat d’Yvan COLONNA, au mois de mars, à la Maison Centrale d’Arles. La Première ministre, Elisabeth Borne a décidé de suivre “l’intégralité des recommandations” du rapport de l’IGJ et a annoncé «le déclenchement de procédures disciplinaires» à l’encontre de deux agents suite à des «manquements» de leur part.

La mission a en effet relevé les “manquements disciplinaires de deux personnels en raison d’une part, d’un défaut de vigilance active, et d’autre part, d’une gestion inappropriée tant de la vidéosurveillance que de l’orientation en quartier d’évaluation de la radicalisation ».

L’Etat, tel un rouleau compresseur, vient de trouver ses boucs émissaires et va tirer la chasse d’eau sur les personnels de terrain pendant que d’autres vont passer au travers des mailles du filet.

L’administration va se payer des innocents pour se donner bonne conscience sur la gestion de ce meurtrier radicalisé qui n’avait rien a faire sur la MC Arles.

La mission met le doigt sur des problèmes de coordination au niveau de la dir e c ti on ainsi qu’ un management défaillant.

Et pourtant, ces situations étaient bien connues de tous et dénoncées régulièrement par l’UFAP UNSa Justice.

Un surveillant doit-il payer la gestion laxiste de cette structure et doit -il être condamné pour ne pas avoir été présent au bon moment ?!

Pour l’UFAP UNSa Justice, il n’y a qu’un seul coupable…

L’Administration Pénitentiaire !

Trop facile de mettre du sang sur les mains d’un surveillant et de l’accuser de manquements professionnels ou de négligence alors que le DI ou le DAP avaient pleinement conscience des problématique cet établissement !

A aucun moment, ce rapport à charge et aux innombrables procès d’intention ne met en avant le ras-le-bol des personnels, le manque de moyens humain et techniques ou l’augmentation du nombre de missions. En attendant, les tentatives de meurtres perpétrées sur nos collègues de Borgo, Arles et Tarascon n’avaient pas fait autant de vagues que l’affaire Colonna…

Encore plus invraisemblable, l’inspection tape sur les “collaborateurs” du DI ou du DAP sans que ces derniers ne soient inquiétés le moins du monde, alors qu’ils font partis des premiers responsables !!

TROP FORT l’IGJ pour le partage des responsabilités !!

Un rapport de 62 pages avec des recommandations et des “Si”…
!! Et si ma tante en avait, ça serait mon oncle !
Qu’il est bon d’être DI ou DAP de nos jours….

Il est inacceptable et hors de question que notre collègue d’Arles soit le bouc émissaire de cette affaire et qu’il soit sanctionné.

Marseille, le 29 juillet 2022

Les secrétaires généraux UFAP UNSa Justice Paca Corse

Partager :

À voir aussi
Nationale

L’ART DE VOULOIR FAIRE LE BUZZ !

Les Baumettes sont actuellement sous les lumières des médias suite à la création d’un collectif de riverains qui se plaint des nuisances des parloirs sauvages

SOUTIEN AUX PERSONNELS D’ARLES

Suite à la publication du rapport de l’Inspection Générale de la Justice, l’UFAP UNSa Justice de la MC ARLES a appelé à un mouvement de

Régionale

BLOCAGE MC ARLES MERCI !

Ce jeudi, l’Ufap Unsa Justice a appelé au blocage de la Maison Centrale d’Arles pour protester contre les annonces de sanctions disciplinaires faites par la

CP Varennes le Grand: “Le Mépris”

Comme à son habitude, notre administration, plutôt que d’assumer ses responsabilités en matière d’incompétence, préfère ouvrir son parapluie afin de s’éviter les flots de conséquences

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies