vendredi 12 juillet , 2019

Lettre ouverte

Le mardi 18 Décembre 2018,

Objet : Problématiques de gestion comptable des personnels.

Monsieur le Directeur Interrégional,

Nous attirons votre attention toute particulière sur la gestion uniquement comptable des agents exerçant sur la région de Strasbourg.

En effet, depuis quelques mois, les personnels de surveillance se plaignent régulièrement du manque de détails concernant leurs fiches de paies. Ces absences sont liées à priori à la mise en place des logiciels GA-PAIE et WIN-PAIE et ne sont nullement de la responsabilité de l’équipe du bureau GA-PAIE.

Pour parler plus clairement, il n’apparait plus sur les fiches de paies les décomptes concernant les heures supplémentaires, les nuits, les nuits majorées, les week-ends… créant d’autant plus de difficultés de contrôles et de compréhension pour les personnels.

Bref, vous l’aurez compris, il nous apparait plus qu’urgent que vous puissiez échanger avec les services de la trésorerie afin que ces lignes d’explications puissent de nouveau réapparaitre sur les bulletins de paie.

De plus, à son bon gré et sans jamais prévenir les agents, contrairement à vos engagements pris lors de la rencontre avec les organisations syndicales du 11 septembre 2018, la trésorerie générale, et je dis bien la trésorerie générale n’informe jamais vos gestionnaires des bureaux GA-PAIE qu’elle va procéder à la saisie de trop perçus, ni le montant, ni même le pourquoi de la saisie.

Vous comprendrez aisément que ce mode de fonctionnement ne peut nous satisfaire d’autant plus que si vos propres services ne sont pas prévenus de ces saisies alors on ne voit pas comment l’agent peut être informé en bout de chaine pour pouvoir s’organiser le cas échéant, voir même demander un étalement des remboursements.

Ces saisies au gré du vent ne font qu’enfoncer certains agents dans des situations financières précaires, c’est tout simplement inadmissible.

Il est donc urgent que vous interveniez auprès des services de la trésorerie, afin qu’un document type soit créé et que l’information soit communiquée à vos services puis aux agents avant toute saisie. Cela permettrait dans des cas d’extrême précarité un étalement du remboursement dans le respect de la dignité humaine.

Là aussi, afin de clarifier les choses, il serait nécessaire de demander le rajout sur les fiches de paies du motif de la saisie détaillée et non pas le montant global.

Monsieur le Directeur Interrégional, nous connaissons l’attachement que vous portez à la reconnaissance de vos personnels, c’est pourquoi nous vous demandons d’agir vite sur ce sujet ô combien important et source de difficultés.

Le secrétaire régional adjoint,

Davy LUCION.

Related posts