Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Lettre ouverte au D.I.

Contre la précarité et pour des conditions de travail décentes !

Lors du tract précédent, nous dénoncions les problèmes d’effectif sur la Maison d’arrêt de Mende et tout ce que cela engendrait sur notre petit établissement.

Pour enfoncer le clou, UFAP UNSa justice Mende s’insurge de l’annonce de la DI nous annonçant ZERO poste prévu sur la structure en septembre, ce qui nous inquiète au vu des problèmes d’effectifs et de planning.

On joue avec la santé et la sécurité des agents : dépassement des heures supplémentaires du trimestre et postes non couvert, voici les mauvaises habitudes implantées sur notre maison d’arrêt.

Tout ceci provoque fatigue, stress, perte des liens familiaux et nervosité pour les agents.

Avec toutes ces conséquences engendrées par l’effectif, les rappels et le manque de vigilance que cela entraîne, nous vous demandons d’agir pour éviter la répétition des tragiques événements qui se sont abattus sur notre établissement ces dernières années. Il est de votre responsabilité d’éviter que cela se reproduise.

Nous sommes tous conscients des défis auxquels notre administration fait face en ce moment. Les pressions budgétaires, les coupes dans les dépenses publiques, et le peu d’attrait pour notre profession qui ont des conséquences désastreuses sur nos conditions de travail et notre sécurité.

Comptez-vous sur les futurs emploi précaire prévu début 2024 pour nous envoyer du monde ?

Car ce n’est pas la création d’emplois sous-payés à 1400 euros par mois, qui va faire naître des vocations chez nous et remplir nos établissements en effectifs !!!

➤ UFAP UNSa justice Mende tient également à rappeler que lors de votre venue sur l’établissement en 2021, nous avions évoqué le problème de la pose de bracelet sur notre département qui est effectuée par la surveillante cantine. Vous nous aviez répondu que cela était inadmissible et qu’une solution serait trouvée. Nous tenons à vous faire savoir que le problème persiste encore et engendre de grosses difficultés pour le service. Jusqu’ici, nous avons su nous débrouiller (surveillants et administratifs) pour pallier son absence lors des poses, mais cela ne peut plus durer. Les agents ne peuvent pas se démultiplier et se mettre en danger !

Notre syndicat s’engage à lutter contre la précarité en exigeant des conditions de travail décentes pour tous les agents. Nous revendiquons notamment :

  • Comblement des postes vacants
  • L’ouverture en mobilité du CEA du poste PSE Mende
  • Le respect dans la gestion du service des agents et des rappels.

NOUS EXIGEONS QU’A LA PROCHAINE MOBILITE NOS POSTES VACCANTS SOIENT COMBLES… MEFIEZ-VOUS DE L’EAU QUI DORT !

LE BUREAU LOCAL DE MENDE

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

MC Arles: DROGUE-STORE et TAXIPHONE

Arles, le 27 février 2024 Projection ? Drone ? Bombardier ? Cette semaine commence bien à la Maison tout Confort Arlésienne ! Cette dernière fait

Compte rendu CSA

Lors du dernier CSA de l’année 2023, la Direction du SPIP 03 avait dit avoir entendu les tracts syndicaux et avait proposé aux OS de

UFAP Grand-Est – LETTRE AUX PARLEMENTAIRES

Écrouves, le 27 février 2024.                                                                                      Monsieur Jean-Claude ROUSSY Secrétaire Général de l’Union Régionale UFAP UNSa Justice Grand-Est Objet : Conditions de travail – Paiement et

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies