Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

L’HORREUR NUMERIQUE (suite…) : LE CAS CHORUS DT

LYON, le 06.11.2022

La déclaration de nos états de frais n’était déjà pas une sinécure, ça risque de virer au calvaire.
Dans les SPIP, on entre dans une nouvelle phase de déploiement : les agents devront à présent déclarer eux-mêmes leurs ordres de mission.

L’affaire ne va pas être simple. Le document censé aider à la mise en œuvre est disponible par l’intermédiaire de PLINE (logiciel permettant l’accès sécurisé aux documents volumineux du Ministère de la Justice…) car le fichier d’explication de la marche à suivre est trop lourd pour être accessible par mail. C’est alors l’occasion de nous renvoyer au manuel d’utilisation de Pline, un document pdf gentillet d’une vingtaine de pagesKafkaïen

L’UFAP UNSA JUSTICE souhaite relayer le RAS-LE-BOL face aux dérives de la numérisation à outrance. Les
agents en ont marre de la bullshitisation de nos métiers et des tâches inutiles, purement techniques et chronophages qui nous détournent de nos missions fondamentales et du cœur de nos métiers. Imposées à la hussarde et sans réflexion dans les services, la numérisation des tâches et la dématérialisation des process ont accentué la déshumanisation de nos professions.

Face à cette marche forcée, exige du temps, de la souplesse et de la considération pour les agents. Le cas
CHORUS DT, logiciel peu fonctionnel et contre-intuitif, est éloquent.
Alors que la bête numérique n’est pas maîtrisée par beaucoup d’agents, L’UFAP UNSA JUSTICE exige un
déploiement plus adapté aux réalités et aux difficultés du terrain.

Pour l’UR UFAP UNSa Justice LYON
Le Secrétaire Général Adjoint
F.ROUSSET

Partager :

À voir aussi
Nationale

Indemnitaire CEA

L’UFAP UNSa justice est engagée depuis 35 ans au service des agents pénitentiaires du terrain, avec pour seul objectif la défense des situations individuelles et

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies