Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

L’hybride de la MAF

Ce vendredi 29 juillet, le personnel du CP LILLE a encore dû composer avec une récalcitrante (et pas des moindres) de la maison d’arrêt des femmes.

En effet, les collègues de la MAF ont dû faire face à l’agressivité gratuite d’une détenue hostile au service public pénitentiaire et mécontente qu’on lui dise ce qu’elle doit faire. Lors de sa réintégration en cellule pendant le retour promenade, elle n’a pas hésité à vociférer jusqu’à la cellule et à claquer violemment la porte de la cellule en menaçant le personnel.

« Vous allez voir ce qui va vous arriver maintenant ! »

Ce comportement inacceptable méritait un recadrage immédiat afin d’éviter la propagation de ce genre d’attitude et d’empêcher l’adhésion d’autres protagonistes. Mais celui-ci n’a pas pu avoir lieu car l’attitude menaçante et agressive ont finalement nécessité la maîtrise de l’individu pour préserver l’intégrité physique des personnels.

Le refus d’obtempérer par inertie physique et l’attitude défiante ont conduit à un véritable combat. Les agents en première ligne ont d’ailleurs reçu de multiples coups lors de l’immobilisation. La force inhabituelle de l’agresseur a même nécessité l’arrivée de renforts masculins afin de venir à bout de cette dégénérée.

Cette détenue dotée d’une force surnaturelle a donné du fil à retordre aux agents…

Non sans mal, les collègues ont tout de même réussi à la maitriser avant de l’emmener pour la placer en prévention au quartier disciplinaire.

Une fois de plus, l’UFAP UNSa Justice dénonce avec force cette énième agression et apporte tout son soutien aux collègues faisant face à des profils de plus en plus violents.

L’UFAP UNSa Justice félicite l’ensemble des agents ayant intervenu pour mettre fin à cette agression.

L’UFAP UNSa Justice exige bien évidemment une peine de 30 jours de QD et une nouvelle affectation adaptée à son profil à l’issue….

Pour le bureau local UFAP UNSa Justice
Benoit NORMAND Sébastien RAUX

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

Roanne : Communiqué suite mouvement.

A Roanne, le 7 décembre 2022 L’UFAP-UNSa Justice a toujours été un syndicat de dialogue et de proposition.Néanmoins depuis plusieurs mois, le dialogue est rompu

MA Nice: LA PRIME DE LA COLERE

L’UFAP UNSa Justice Nice apprend que cette année, les surveillants, gradés, administratifs et techniques ne bénéficieront pas de la prime de surencombrement de 100 euros

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies