Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

L’ORIGINE DU MAL CP Nanterre

Un duo infernal, a repris le flambeau et rien ne change……

Les masques tombent, la synergie de ce duo despotique qui manie l’intimidation à la perfection tente de semer la terreur au sein de notre établissement.
Après une période d’observation, à l’unanimité, nous constatons le désastre : humiliations, favoritisme, dégradation des conditions de travail, manque de considération des personnels, politique nombriliste, manque de communication, remarques désobligeantes etc… ► Toute la panoplie d’outils de management toxiques qui affectent le bien-être et la performance des personnels.

Que penser d’une Direction qui refuse des demandes de changements de postes motivées par des situations familiales difficiles, en justifiant d’un manque d’effectif important sur l’établissement ?
Que penser d’une Direction qui déverse son fiel sur les membres du corps de commandement, qui sont actuellement en nombre insuffisant et épuisés professionnellement par le nombre d’heures supplémentaires effectuées ?
Comment une Direction peut-elle s’improviser juge, à travers ce genre de brimades et d’humiliations en public. Que recherchez-vous ??? Pousser vos personnels à l’absentéisme, la démission ou encore L’IRRÉPARABLE ? !

Nous tenons une fois de plus à lever le voile sur la situation que les personnels de l’établissement subissent, cette fois-ci, ça va trop loin ! Le personnel du CP des Hauts de Seine, rappelons-le, est déjà particulièrement fragilisé par une surpopulation carcérale importante, des détenus de plus en plus indisciplinés et violents et un manque d’effectif chronique.

Voilà ce qui, aujourd’hui, caractérise le quotidien des agents du CP Nanterre :

• Une Souffrance qui perdure et s’accentue due à une maltraitance psychologique de la part de la direction.
• Des Manifestations quotidiennes du mal être des personnels : Pas un jour ne se passe sans qu’un agent ne s’effondre au travail, multiplication des arrêts de travail pour burn-out depuis 1 an, une hausse des arrêts de travail qui touchent l’ensemble des personnels tous corps et grades confondus.
• Une Direction qui continue, encore et toujours à ne pas soutenir ses personnels.

Tout cela est un bon indicateur sur la gestion dévastatrice de l’établissement… Mais, jusqu’où cela ira-t-il ? Quand est-ce que cela va s’arrêter ?

Les récents coups de gueule de notre cher directeur où il affirme que certains officiers sont nuls et incompétents, nous confirment que le management positif et le dialogue social sont inexistants.
Quant à sa maîtrise de la communication, LA DIRECTRICE ADJOINTE, quant à elle n’est guère plus reluisante. Les actions ainsi que le comportement de ce binôme diabolique ont des conséquences négatives sur le moral et la santé mental des personnels et ont aggravé l’absentéisme.

En l’espace de quelques mois, lui et son équipe ont démontré leur incapacité à gérer cette structure.

Combien de services vont-ils encore détruire ? Combien de Personnels seront encore sanctionnés et humiliés ?

A une époque où la prévention des risques psycho-sociaux est mise en avant, faut-il que l’ensemble des agents, pour la plupart déjà en souffrance, soient en plein BURN-OUT pour enfin être pris au sérieux ???
Cette situation catastrophique devrait pourtant alerter le chef d’établissement mais ce dernier semble rester sans réaction face au naufrage de l’établissement, attendant patiemment son départ à la retraite.

Le Personnel est épuisé et à bout !

L’UFAP UNSa Justice, met en garde la direction locale et la direction interrégionale… Monsieur le directeur interrégional, face à la multiplication des arrêts maladies dû à des burn-out, seul moyen pour les personnels de dénoncer leur désarroi, nous vous demandons d’intervenir rapidement car, malheureusement cela ne semble pas préoccuper la Direction du CP de Nanterre.

Le Bureau Local UFAP-UNSa Justice du CP Nanterre apporte un soutien indéfectible aux personnels du CP NANTERRE

Le Bureau Local

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies