Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Maison d’Arrêt de Limoges: AU BORD DE LA RUPTURE…

Loin des locaux confortables et climatisés de la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires de Bordeaux, les personnels de la Maison d’Arrêt de Limoges exercent leurs missions dans des conditions effroyables, dues à l’insalubrité des locaux, à des températures suffocantes et un taux d’occupation de 210 % au Quartier Homme et 13 matelas au sol !!!

S’ajoute à cela une multiplication de profils spécifiques (détenu(e)s psys, violents, transgenres,…) nécessitant de fait un placement seul en cellule sous un régime isolé, alors que nous sommes dépourvu de Quartier d’isolement.

En outre, la DISP semble méconnaître les difficultés de fonctionnement d’une petite Maison d’Arrêt :

  • En laissant de nombreuses semaines des détenus après passage au tribunal sous prétexte que le parquet n’a pas apposé la mention REI sur la convocation tribunal. Est-il nécessaire de sur-encombrer notre détention alors qu’un retour immédiat dans l’établissement d’origine semble juste logique ?
  • En ne répondant pas aux sollicitations de transférer un détenu avaleur de lames de rasoir ou simulant à de multiples reprises (14 extractions !!!). Faut-il méconnaître les difficultés en RH des petits établissements pour cela…? Toutes ces extractions dégarnissent les étages le jour et les services de nuit. Pour votre parfaite information, nous n’avons que 3 personnels au QH la nuit et à peine plus en journée, cela sans être pourvus en ELSP !
  • En ne donnant pas de suites favorables à des demandes d’exclusions de détenus, agresseurs de collègues toujours en poste sur l’établissement lors de précédentes incarcérations, avec plaintes en cours et ayant fait sur ces précédentes incarcérations l’objet d’exclusions de Limoges ! Persistant dans ce positionnement, la DISP ignore les nouvelles menaces d’agressions proférées et écrites par ces voyous !
  • Enfin, en excluant la M.A. Limoges des pratiques d’échanges des MOS : nous accueillons sans départ en retour !

Le bureau local UFAP/Unsa Justice dénonce l’absence de réaction de la DISP de Bordeaux.

Le bureau local UFAP/Unsa Justice se propose d’accueillir sur site nos « décideurs bordelais » pour une découverte de la M.A. Limoges qui semble aussi urgente que nécessaire.
Enfin, le bureau local UFAP/Unsa Justice prendra toutes les mesures nécessaires, en cas de nouvelles agressions sur personnel, vous renvoyant au-devant de vos responsabilités !

Pour le bureau, le 12-07-2023
Le secrétaire local UFAP/Unsa Justice

Partager :

À voir aussi
Nationale

Emmanuel CHAMBAUD sur BFM TV Calvi 3D

Emmanuel CHAMBAUD, secrétaire général de l’UFAP UNSa justice était sur le plateau de CALVI 3D à BFM TV suite à l’attaque mortelle du fourgon pénitentiaire

Régionale

Comment désavouer son personnel !

Rien ne va plus au centre pénitentiaire de Château Thierry ! La récréation est terminée, il est temps de rappeler à notre hiérarchie que les

Emmanuel CHAMBAUD sur BFM TV Calvi 3D

Emmanuel CHAMBAUD, secrétaire général de l’UFAP UNSa justice était sur le plateau de CALVI 3D à BFM TV suite à l’attaque mortelle du fourgon pénitentiaire

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies