Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Maison d’Arrêt de Limoges: RAS LE BOL!!!

Les personnels de la Maison d’arrêt de Limoges alertent depuis plusieurs semaines sur les agissements d’un détenu devenu ingérable et n’ayant pas, vu son profil psychiatrique, sa place sur notre établissement:

  • Multiples dégradations de cellules (y compris au QD, où il a déjà passé 20 jours)
  • Insultes et agressions envers les personnels de façon répétées
  • Propos incohérents rendant tout dialogue impossible
  • Divagation nu H24, refus de se couvrir pour sortir de la douche
  • Tapage diurne mais surtout nocturne, engendrant un vif mécontentement des autres détenus, aggravant et démultipliant les tensions
  • Trouble permanent du calme de l’établissement, qui perturbe le bon déroulement des activités

Les observations/CRI deviennent quotidiens (pas moins de 12 CRI en 2 mois, sachant que les personnels n’y ont recours qu’en cas d’extrême nécessité).

Pensez-vous vraiment à vos personnels ? Attendez-vous un incident grave pour agir ?

Il est grand temps que le Chef d’établissement et la DISP prennent la mesure du problème !

Les membres du bureau UFAP/Unsa exigent le transfert sans délai de cet énergumène.

Pour le bureau, le 31/01/2022
Le secrétaire V. DUROUDIER

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies