Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

PÉNURIE DE PERSONNELS DE SURVEILLANCE, 2ème CAMPAGNE DE MOBILTE 2022 LA DÉGRINGOLADE !

« C’est l’histoire d’une société (L’A.P.) qui tombe et qui au fur et à mesure de sa chute se répète sans cesse pour se rassurer : jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien…
Le problème ce n’est pas la chute, c’est l’atterrissage ». La Haine (1995)

Cette réécriture d’un dialogue de film aurait pu faire sourire mais malheureusement, cela reflète bien le mal profond de notre administration ou le manque criant de personnels atteint des sommets très inquiétants.

L’Union Régionale UFAP UNSa Justice des Hauts-de-France a déjà, à de nombreuses reprises, alerté tant la DI que le DAP sur les carences en personnel de surveillance sur notre région et les graves conséquences qui en découlent sur les établissements. Visiblement, au regard des postes attribués à la prochaine campagne de mobilité, il semblerait que nos revendications ne soient pas entendus en hauts lieux…

Actuellement nous atteignons 234 vacances de postes sur la région !

Et la DAP dans sa grande bonté, va nous octroyer 35 agents lors la prochaine campagne de mobilité…

Nous passons en un an, de 100 à plus de 230 postes vacants ! Cette situation est alarmante !
Il va falloir que les têtes pensantes du millénaire nous expliquent comment nous allons pouvoir continuer à faire tourner nos structures avec plus de 230 personnels en moins ? Et nous savons pertinemment que ce nombre va forcément augmenter (retraites, démissions, etc…).

L’Union Régionale UFAP UNSa Justice des Hauts-de-France tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme. Les agents sont au bout du rouleau on se demande comment ils vont pouvoir tenir le coup. Surtout que certains surveillants font faisant fonction de 1ier surveillants sur certains établissements.

Les conséquences de ces carences sont graves : services en mode dégradé, explosion des heures
supplémentaires, hausse du nombre d’AT et de CMO, Burn-out etc…

Sur notre région, toutes les structures sont plus ou moins en manque de personnels, avec parfois des carences de plus de 20 agents. Ces sous-effectifs chroniques doivent cesser, surtout qu’en même temps la DAP continue de multiplier et développer des nouvelles missions. La DAP se doit de réagir, et tout mettre en œuvre pour combler au plus vite cette hécatombe. Actuellement, les personnels parviennent tant bien que mal à maintenir les structures à flots mais à quel prix ? Jusqu’à quand ? Il y a urgence ! Il faut du personnel en nombre rapidement avant que les personnels ne soient plus en capacité d’exercer leurs missions de service public pénitentiaire.

L’Union Régionale UFAP UNSa Justice des Hauts-de-France a d’ores et déjà saisi ses représentants nationaux afin que ces derniers fassent part de notre légitime demande au Garde des Sceaux et à la DAP.

L’Union Régionale UFAP UNSa Justice des Hauts-de-France

Partager :

À voir aussi
Nationale

Emmanuel CHAMBAUD sur BFM TV Calvi 3D

Emmanuel CHAMBAUD, secrétaire général de l’UFAP UNSa justice était sur le plateau de CALVI 3D à BFM TV suite à l’attaque mortelle du fourgon pénitentiaire

Régionale

UFAP PACA-Corse: LES MOTS DE LA HONTE !

La Trahison inadmissible du Secrétaire général de FO Justice Nous avons rendu hommage à nos camarades tragiquement blessés et assassinés lors d’une extraction judiciaire. Des

Comment désavouer son personnel !

Rien ne va plus au centre pénitentiaire de Château Thierry ! La récréation est terminée, il est temps de rappeler à notre hiérarchie que les

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies