Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Pleines jusqu’à la gueule, les prisons craquent… Les Personnels aussi !

Les records sont faits pour être battus… c’est devenu une triste habitude pour l’administration pénitentiaire dont les personnels voient leurs conditions d’exercice empirer de jour en jour !

Le précédent record n’aura tenu qu’un petit mois : 500 détenus supplémentaires au 1er mars et une croissance annuelle de 6.1 % (+ 4415). Pour le 6ème mois consécutif, la population carcérale augmente encore. 76 766 personnes incarcérées, c’est à nouveau le chiffre le plus élevé jamais enregistré… en attendant le prochain… Le qualificatif « historique » colle décidemment à la peau du garde des Sceaux…

Les prisons craquent… les personnels pénitentiaires aussi !

Avec un taux d’occupation compris entre 150 et 220 %, les maisons d’arrêt et les quartiers maison d’arrêt des centres pénitentiaires sont pleins jusqu’à la gueule ! La surpopulation prend inlassablement de l’envergure et les conditions de travail des agents se dégradent toujours un peu plus : plus de détenus, c’est un nombre toujours plus grand de matelas au sol ou de cellule double voire triple. Un nombre toujours plus important de violences et de conflits. Alors que le principe est l’encellulement individuel, retour aux prisons dortoirs avec moins de surface et moins de personnels.

Cela signifie une plus grande pression pour tous les personnels : plus de dégradations et de réparations des locaux et matériels, plus de dossiers à traiter et à suivre, plus de comptes nominatifs et de cantines à gérer, plus de mesures de suivi et d’accompagnements, plus de mouvements et d’activités avec de moins en moins d’effectifs ! C’est un véritable paradoxe : les prisons n’ont jamais été aussi remplies et les personnels pénitentiaires si peu nombreux !

Il faut que cela cesse !… le ras le bol des personnels est légitime !…

La grogne et la colère sont palpables : les personnels de surveillance, d’insertion et de probation, administratifs et techniques sont à bout et épuisés ! Le ton est monté d’un cran en région toulousaine où l’UFAP UNSa Justice a engagé une action régionale afin de dénoncer le manque d’effectifs et la surpopulation carcérale. Notre organisation syndicale apporte son soutien entier et absolu aux personnels mobilisés.

Il est INACCEPTABLE :
que les conditions d’exercice se détériorent,
que la sécurité soit remise en question,
que l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle et familiale devienne inexistant !

Les établissements pénitentiaires de l’hexagone et ultra-marins sont aujourd’hui des ‘’cocottes minutes’’ ! Si les pouvoirs publics ne prennent pas des mesures fortes pour lutter contre la croissance exponentielle de la population pénale et combler le manque d’effectifs en personnel, il est à craindre que les choses s’embrasent !   

L’UFAP UNSa JUSTICE, L’ENGAGEMENT QUOTIDIEN AU SERVICE DU TERRAIN !

Le Secrétaire Général,
Emmanuel CHAMBAUD

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies