Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

PROJET DESTRUCTEUR

Gradignan, le 24 octobre 2022

Si depuis plusieurs années le paquebot bordelais tanguait dangereusement, chahuté par des changements de cap incessants, la nomination d’un nouveau commandant était porteuse d’espoir !

Grand amateur de nautisme, ce nouveau commandant, fraîchement débarqué de l’Aube en septembre 2021, n’aura pas fait illusion très longtemps. Même s’il aime à rappeler haut et fort qu’il n’y a qu’un seul capitaine sur le rafiot, ce dernier préfère jouer au guide touristique sur des parcours fléchés plutôt que reprendre la barre et assumer la navigation.

Ses rares apparitions ne lui ont pas permis de venir constater les conséquences de ses mercatos d’officiers trimestriels, de ses notes de service inapplicables ou de ses décisions incompréhensibles (fermeture du mirador sud…).

Malgré l’ampleur du désespoir des Personnels, ce dernier reste insensible et va même jusqu’à se féliciter de ce fiasco !…

Cette incapacité à changer le cap tracé par son adjointe, a aggravé l’absentéisme qualifié « d’estival ». Quant à sa maîtrise de la communication, elle n’est guère plus reluisante. Ses récents coups de gueule où il affirme que les agents sont nuls ou que le médecin de prévention est incompétent, nous rappellent que le dialogue social est inexistant.

En l’espace de quelques mois, lui et son équipe ont démontré leur incapacité à gérer cette structure.

POUR BEAUCOUP DE PERSONNELS, VENIR TRAVAILLER À GRADIGNAN EST DEVENU UNE SOUFFRANCE !…

Combien de services vont-ils encore détruire ? Combien de Personnels seront encore sanctionnés et humiliés ?

Les nombreux départs, démissions et burn-out qui s’enchaînent ne les incitent toujours pas à se remettre en question !

Quelle sera la prochaine étape ? Le service de nuit du bâtiment-A ?

Cette situation catastrophique devrait pourtant alerter l’armateur bordelais de la rue de Pessac mais ce dernier semble rester sans réaction face au naufrage de son plus gros navire, attendant patiemment la mise à l’eau du futur fleuron.

L’UFAP UNSa Justice met en garde la direction locale et la direction interrégionale… le Personnel est épuisé et n’a pas besoin d’un énième projet foireux à quelques mois de l’ouverture de la nouvelle structure.

L’UFAP UNSa JUSTICE, 35 ANS D’ENGAGEMENT QUOTIDIEN AU SERVICE DU TERRAIN !

L’UFAP UNSa Justice Bordeaux Gradignan

Partager :

À voir aussi
Nationale

Indemnitaire CEA

L’UFAP UNSa justice est engagée depuis 35 ans au service des agents pénitentiaires du terrain, avec pour seul objectif la défense des situations individuelles et

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies