Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Réunion DAP: NED / SAGEO

 Le mercredi 17 mai 2023, l’UFAP UNSa Justice était conviée à une réunion sur SAGEO et le NED (Numérique En Détention). Il s’agissait pour les équipes projets de la DAP de nous faire un point d’étape sur les diverses expérimentations et de nous exposer la politique de déploiement envisagée de ces deux outils sur les établissements pénitentiaires.

S’agissant du NED, ce projet a été lancé en 2017 dans deux établissements pilotes, la MA de DIJON et le CD de MELUN.

Une tablette numérique murale et carénée a ainsi été installée dans les cellules permettant aux détenus d’utiliser un portail « détenu » composé des modules suivants : Requêtes, Pécule, cantines avec une possibilité d’élargissement des applicatifs.

Le dispositif NED est également accessible pour les familles pour prendre un rendez-vous parloir. Une expérimentation à venir va concerner les virements dématérialisés ainsi que les demandes de permis de visite.

Bien que la DAP se glorifie du gain en temps et donc en emplois permis par ce nouvel outil, la création de 10 emplois support répartis sur les DISP est prévue pour assurer la gestion et le suivi du dispositif. L’UFAP UNSa Justice a fait connaître ses craintes sur le module « requêtes détenus » qui pourrait engendrer une saturation des différents services concernés. Avec 1500 requêtes/mois et un délai moyen de réponse de 3 jours pour environ 280 détenus sur la seule MA de DIJON, à quelle volumétrie de requêtes devront faire face les structures de taille supérieure ?!? C’est pourquoi nous avons rappelé l’importance de renforcer les effectifs sur les services lourdement impactés par ses requêtes ainsi que la nécessité d’une véritable cartographie des Personnels Administratifs, structure par structure.

Pour l’UFAP UNSa Justice ce travail est INDISPENSABLE !

Notre organisation a également dénoncé l’utilisation par les détenus des chargeurs de tablette pour recharger les téléphones portables… La DAP nous a alors expliqué que les actuels chargeurs seraient remplacés par des branchements type RJ45, empêchant ainsi une utilisation détournée de la connectique.

La première vague de déploiement est prévue dès juillet 2023 sur les établissements de EYSSES, ST MAUR, AMIENS, GRENOBLE, NICE, POISSY, VAL DE REUIL, STRASBOURG et MURET avec un objectif de 3376 cellules équipées. Une deuxième vague aura lieu de septembre à novembre 2023 visant l’équipement de 5371 autres cellules. L’Outre-Mer sera équipée en 2024. Le déploiement se poursuivra jusqu’en 2026, soit en 7 vagues, afin que 55 262 cellules soient équipées sur 188 établissements pénitentiaires.

Notre Organisation a rappelé que nous n’étions pas opposés à la numérisation de l’Administration, néanmoins, il est hors de question que ces systèmes d’information ne deviennent des outils de performance pour mesurer l’activité des agents…

S’agissant de SAGEO (Système d’Alertes GEOlocalisées), déjà en place sur une bonne partie des ESP, la DAP nous indique que l’expérimentation en détention de ce dispositif est en cours à la MAF de FRESNES, et qu’elle est plutôt positive.

Pour rappel, SAGEO est un téléphone portable GEOlocalisé disposant de plusieurs fonctionnalités, notamment un système d’alarme et une partie communication type talkie-walkie fonctionnant à l’aide du réseau GSM classique (4G…) ou WIFI.

L’UFAP UNSa Justice a d’abord tenu à rappeler les limites de ce système de réseau ne fonctionnant pas dans une bonne partie des geôles au sein des tribunaux. La DAP nous explique travailler sur une extension WIFI-Justice dans ces zones.

Concernant la détention, la DAP va développer un système « WIFI-sécurisé » afin de rendre fonctionnels les appareils SAGEO.

Nous avons également souligné les problèmes d’autonomie des batteries ne tenant plus la charge. La DAP nous informe du changement complet du parc SAGEO avec un nouvel appareil type « Cross call Z5 » et une solution de batterie portative qui pourrait se coller derrière l’appareil. Notre organisation a donc demandé que celle-ci soit fournie avec l’appareil.

L’UFAP UNSa Justice a également insisté sur la lourdeur de la procédure de mise en route du SAGEO, l’agent devant paramétrer l’appareil à sa mise en route, notamment sur les missions EJ. Pour y remédier, nous avons proposé la création d’un QR Code sur les ODM rendant automatique le paramétrage de l’appareil. L’équipe projet s’est montrée intéressée par notre suggestion et va l’étudier.

Une autre fonctionnalité du dispositif SAGEO concerne le projet « GENESIS-mobilité », permettant à terme à l’agent d’avoir accès en partie à certains modules GENESIS, en particulier, au livret du détenu et aux listes d’activités en détention de n’importe quel endroit de l’établissement. Une expérimentation devrait être faite sur cinq établissements pénitentiaires non encore définis à ce jour. Nous avons demandé qu’un établissement d’au moins 600 places fasse partie de cet essai.

L’UFAP UNSa Justice restera vigilante concernant la sécurisation de ces nouveaux équipements au sein de nos détentions ainsi qu’aux éventuelles charges de travail supplémentaires qui pourraient impacter différents services.

L’UFAP UNSa JUSTICE, L’ENGAGEMENT QUOTIDIEN AU SERVICE DU TERRAIN !

Le Secrétaire Général,
Emmanuel CHAMBAUD

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies