Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Situation de Villefranche : Au Bord de la rupture

Le 12.09.2023

Fini la période estivale, ce début de septembre reste pour autant caniculaire. Ce samedi, le peu de surveillant présent à l’appel pour le service du soir auront bien trempé leur polo sous cette chaleur qui ne fait pas le bonheur de tous. Éreintés par un mois d’août sous le signe de la canicule, le rythme de travail accable tout le monde : Rappels sur le RH, le plafond des 108 heures explosé pour la plupart des personnels, des pauses méridiennes prises sur le poste de travail, l’îlotage devenant une triste habitude, la non-couverture de nombreux postes…

Ce samedi a été particulièrement éprouvant pour les personnels tous grades confondus. Déjà avec une feuille de service couverte de blanc et de rouge, à cela s’ajoutent des absences, le gradé de jour dans un rôle de véritable équilibriste doit en plus trouver des surveillants pour deux extractions médicales aux urgences.

Comment demander aux agents transpirant à grosses gouttes d’occuper pour la plupart deux voire trois postes à la fois ? Il est légitime que les surveillants se sentent en danger dans une telle situation !

Résultat pour sur le service de l’après-midi : 1 tiers des étages découverts, des postes de sécurité non tenus.

L’établissement n’est plus capable d’assurer l’entièreté de ses missions !

La décision est prise d’annuler les promenades de l’après-midi. Nous ne sommes pas loin de la rupture. C’est l’hécatombe à Villefranche.

L’UFAP UNSa justice de Villefranche demande une réaction rapide de notre administration, les agents exposés comme jamais ne pourront pas tenir longtemps dans de telles conditions inhumaines et dégradantes ! Notre effectif fond comme neige au soleil et cela de cap en cap. Les surveillants ne laissent paraître que fatigue et ras-le-bol !

L’UFAP UNSa justice de Villefranche salue une fois de plus les surveillants qui assurent ses missions quotidiennes dans cette chaude détention gangrenée par le trafic alimenté sans cesse par les survols de drones.

L’UFAP UNSa justice de Villefranche n’a de cesse d’alerter sur la situation catastrophique de notre établissement !

L’UFAP UNSa justice de Villefranche indique que sans renforts rapides, le risque d’une rupture de service public est très sérieux. Ce n’est pas le Ministre avec sa réforme qui va nous apporter des solutions rapides et efficaces, nous ne pouvons hélas, que le craindre !

                                                                                                          Pour L’UFAP Unsa Justice                                                                                                           C.LAGES et P.MICHAELI

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

L’ORIGINE DU MAL CP Nanterre

Un duo infernal, a repris le flambeau et rien ne change…… Tout s’empire…… Les masques tombent, la synergie de ce duo despotique qui manie l’intimidation

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies