Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

St Etienne: Agression

Le 16/02/2024

Ce jeudi 15 Février 2024, la Talau a été encore le théâtre d’un déchaînement de violences. Un détenu arrivé sur le CP le jour même, pour de graves faits de violences dans son établissement précèdent, n’a pas mis longtemps pour répéter ses actes !!!

Au quartier arrivant, vers 17H40, à l’heure de la distribution du repas, le surveillant présent, qui était seul toute la journée, suite à un manque d’effectif récurrent sur notre établissement, arrive au niveau de la cellule du détenu dont il est question. Lors de l’ouverture, le collègue annonce le repas au détenu, celui-ci avance vers lui et lui assène deux coups d’assiettes au niveau du visage, ainsi qu’un coup de poing !!

Il aura fallu le sang-froid et le professionnalisme de l’officier petit quartier, venu immédiatement porter secours à son collègue et enfin maîtriser le voyou !!!

Résultat : Un agent blessé au visage et 3 jours d’ITT !!

Ces faits de violence sur les personnels en uniforme, démontrent une fois de plus, la nécessité de trouver de nouveaux systèmes afin que les agents ne soient pas juste des punchingballs offerts à la vindicte de la population pénale.

L’UFAP Unsa Justice de St Etienne, souhaite un prompt rétablissement à notre collègue, et l’accompagnera dans ses démarches.

L’UFAP Unsa Justice de St Etienne félicite l’ensemble des personnels présent sur les lieux et leur apporte un soutien inconditionnel.

L’UFAP Unsa Justice de St Etienne, demande à la direction locale la plus grande fermeté à l’égard de ce détenu, et de refuser systématiquement l’arrivée de MOS sur notre établissement, qui n’est plus en capacité sécuritaire pour les recevoir, surtout en période difficile en termes de RH… .


Pour l’UFAP-Unsa Justice, A St-Etienne
Stéphane PERROT, Steven BOURGEON

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies