Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

ST-Quentin Fallavier : LES AGRESSIONS S’ENCHAINENT

i 20 décembre 2022


Une fin d’année cataclysmique, la violence, la tension, la fatigue, le
manque de moyens humains, la surpopulation carcérale….


10h05, ouverture de la cellule d’un détenu au quartier disciplinaire afin qu’il puisse vider sa
poubelle. Le détenu, sans motif particulier brandit un flacon de javel et projette à plusieurs
reprises le liquide au visage et dans les yeux d’un surveillant. L’officier du secteur se voit
contraint de maitriser le détenu mais il se blesse à la main.


Après avoir pris en charge les deux personnels blessés, l’unité sanitaire préconisait de les
orienter rapidement vers les urgences hospitalières. Nous attendons de leurs nouvelles.


L’UFAP UNSa Justice a une pensée particulière pour l’ensemble du personnel qui traverse
et finit cette année 2022 dans la souffrance.


Comme si cette misère n’était pas suffisante, le Chef d’établissement n’est pas en reste pour jeter de l’huile sur le feu.


À la suite du suicide d’un détenu survenu le 16 décembre dernier il adressait sa 41ème lettre à la population pénale, étalant la vie personnelle du malheureux décédé, racontant que ce dernier était dans un grand isolement social et dans une grande précarité à l’extérieur et qu’il avait fait le choix de commettre un délit pour venir en prison car s’était retrouvé brutalement SDF, qu’il n’avait plus de contact avec sa famille vers qui vont ces dernières pensées.

Le tout jalonné d’états d’âme personnels surprenants.


Il accuse les uns de faire vivre l’enfer aux autres, pointe le comportement d’un détenu, sous entendant
qu’en refusant de changer de cellule, ce dernier porterait sa part de responsabilité dans le passage à l’acte
suicidaire. Une soupe indigeste pour l’ensemble du personnel pour lequel il n’a pour ainsi dire pas un mot.


Une lettre hallucinante qui suscite des réactions diverses de dépit au sein de notre structure et de la part
d’agents qui disent être choqués et trahis. Est-il réellement en capacité de diriger une prison ?


La question est soulevée !


Pour le bureau l’UFAP UNSa Justice
Alain CHEVALLIER

Partager :

À voir aussi
Nationale

Place à la consultation !

Pantin, le 17 mai 2024 Aujourd’hui s’est tenue une deuxième rencontre au ministère de la Justice pour négocier des mesures devant répondre aux attentes légitimes

PROPOSITIONS DE L’ INTERSYNDICALE

Mardi dernier, deux des nôtres, pères de famille ont été froidement exécutés par un commando lourdement armé. Depuis 1992 nous n’avions plus vécu une telle

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies