vendredi 09 août , 2019

TENTATIVE D’ÉVASION…!!!

Une tentative d’évasion a eu lieu dans notre établissement le
jeudi 08 août 2019.
C’est vers  19 heures que tout va commencer. Le mirador 2 va alors
être enfumé par une personne extérieure à l’aide d’une sorte de gros
extincteur…
Des fumigènes ainsi que plusieurs colis vont alors être jetés dans le
chemin de ronde, deux échelles vont être positionnées sur le mur
d’enceinte.

Parallèlement et dans le même moment, le détenu G, auxiliaire

d’étage rapporte son chariot repas au niveau des cuisines.
Il entame alors l’escalade de la grille « buanderie » et bouche la serrure de celle ci en arrivant de l’autre côté.
Il se rapproche dangereusement, téléphone à l’oreille, du chemin de

ronde… 

Dans le même temps, dès les premiers signes de fumée, notre
collègue Kevin au mirador va faire preuve d’un sang froid et
d’un professionnalisme remarquable en donnant l’alerte et en
déplombant son arme afin d’être paré pour le pire.

L’alarme déclenchée, l’ensemble du personnel se mobilise pour faire échouer cette tentative d’évasion spectaculaire.

Se sentant probablement pris de court, le détenu G va faire
demi-tour, nos collègues de l’équipe d’intervention, constituée sur le
fil, vont pouvoir l’interpeller, le maîtriser et le mettre hors d’état de
nuire.

Son ou ses complices extérieurs vont également prendre la fuite. 

Une arme à feu approvisionnée de ses munitions sera retrouvée dans un des colis qui avait été jeté dans le chemin de ronde, ainsi qu’un masque à gaz et plusieurs fumigènes… !!!
Nous sommes clairement  passés tout proche d’un drame !
Aucun doute que le détenu G n’aurait pas hésité une seconde à s’en servir contre le personnel dans sa fuite !!!

Ces événements sont évidemment d’une extrême gravité, mais le
plus grave reste malheureusement à venir…
En effet, comment expliquer que le détenu G ait pu se retrouver
dans notre établissement, classé auxiliaire d’étage, alors que celui ci a été transféré par Mesure d’Ordre et de Sécurité à Montmédy
suite à une tentative d’évasion sur le CD d’Oermingen?
Pour rappel, il avait subtilisé une voiture des cuisines dans
l’enceinte de la prison et avait foncé dans les clôtures pour s’évader!  Mais ce n’est pas tout ! Au début de son incarcération à la MA de
Strasbourg, celui-ci était géré lors de ses mouvements extérieurs par… le « RAID » !!!

Comment avec de tels antécédents, ce détenu a t-il  pu être
géré avec autant de légèreté par notre administration??
Pourquoi après une première tentative d’évasion par bris de
prison, ce détenu n’a t-il pas été transféré vers une Maison Centrale avec une gestion à la hauteur de sa dangerosité??
Encore une fois, l’angélisme de cette administration a mis en
danger ses personnels!!!

Pour cette fois-ci, grâce au courage et au dévouement des
personnels présents ce jour, le pire a été évité !!!

L’UFAP UNSa Justice Montmédy exige que des gratifications
officielles soient attribuées à chacun de ces agents. Ces mêmes
collègues qui garderont longtemps le traumatisme d’un tel
événement, à n’en pas douter !!! 

Ce très grave incident, est le point culminant des problèmes que
nous rencontrons actuellement sur notre structure. 


Pour rappel : La semaine dernière, c’est notre collègue
Frédéric qui était violemment agressé par le détenu D.
Détenu qui n’a pas hésité à le pousser du haut de l’escalier, le faisant chuter lourdement de plusieurs marches. C’est un miracle pour notre collègue de ne pas avoir été grièvement blessé.            
Collègue à qui nous souhaitons un prompt rétablissement…


Par ailleurs, sur fond de trafic et de caïdat, la tension qui règne au sein de deux clans de détenus est de plus en plus vive, et un
règlement de compte d’ampleur est à craindre.
Aussi, l’Union Régionale est intervenue auprès de la DI pour
demander des transferts avant qu’un drame ne survienne. 
Une liste de fauteurs de trouble a d’ores et déjà été transmise.


Enfin, et pour terminer… Comment expliquer que l’administration laisse un détenu, atteint de troubles psychiatriques sévères et dont la violence est connue de tous, bloquer le Quartier Disciplinaire  depuis presque 5 mois?
Doit-on attendre que ce détenu pète un câble et agresse un
personnel pour accélérer son transfert ??? 
Si nous comprenons tout à fait qu’on ne peut pas accorder à un
voyou ce qu’il demande au premier chantage, il faut tenir compte du
profil du détenu.
En l’occurrence ce taré a déjà agressé et tenté d’agresser
plusieurs agents de l’établissement !!!
Il a aussi commis de nombreux faits de violence sur ses codétenus.
Cela ne suffit donc pas ???!!!
           5 mois au QD ne vont pas apaiser sa vraie nature !!!


Voilà les conditions dans lesquelles le personnel du Centre de
Détention de Montmédy doit exercer… chaque jour!

Aussi l’UFAP UNSa Justice de Montmédy tient à féliciter l’ensemble des agents dont le dévouement et le savoir faire sont connus et
remarquables à plus d’un titre !

L’UFAP UNSa Justice de Montmédy exige une prise en charge
spécifique et adaptée pour l’ensemble des agents qui ont vécu ces
événements traumatisants.

L’UFAP UNSa Justice de Montmédy exige que des transferts soient effectués sans délais pour soulager et apaiser notre établissement.

        LA SECURITE NE DOIT PAS RESTER UN VAIN MOT !!!  

                                                                                                                                                                             Le bureau local,

Related posts