Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

CP TROYES-LAVAU : De quoi en perdre la tête

Allez c’est parti ! En avant toute, gardons la tête sur les épaules et soyons bien attentifs …. Car nous entrons au P.C.S !!!

Le P.C.S c’est quoi ? Un mix entre une P.E.P et un P.C.I.

Deux postes stratégiques en UN.

Oui, Oui … en un seul et même poste, avec la même charge de travail et un nombre de personnel réduit au strict minimum, sans parler de l’ergonomie du poste, somme toute critiquable ! Pour commencer, une PEP capricieuse, motorisée, et complétement inopérante en cas d’urgence ou intrusion !

N’oublions pas le Gradé, un Personnel « couteau Suisse » qui se retrouve au beau milieu de tout ça, dans cet environnement extrêmement sonore et visuel… Un bureau « ouvert », entre les différents points de contrôle, dépourvu de toute intimité…

Quant aux agents, une fois de plus, ils se retrouvent livrés à eux même : sans fiche de poste, des notes de service volantes ou à imprimer, pas de logiciel de contrôle d’accès, un visuel en décalé des badgeages, des écrans tactiles qui tombent régulièrement en panne, pas d’indication sur le fonctionnement des alarmes incendie mais c’est « normal » car nous sommes en « rodage » !

Pour l’UFAP UNSa Justice du CP TROYES-LAVAU ses mots (maux) ne sont plus possibles et mettent en danger les Personnels !

Le bureau local UFAP UNSa Justice demande la mise en place d’un logiciel de vérifications des entrées/sorties et du matériel autorisé.

L’UFAP UNSa Justice exige l’affichage des fiches de poste pour chaque agent présent au P.C.S et que des formations sur chaque logiciel et matériels soient diligentées au plus vite à TOUS les agents !

La secrétaire locale.

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies