Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Valence : Les premiers de cordée s’essoufflent

Voilà quelques mois que l’UFAP UNSa Justice du CP de Valence alerte l’administration sur la situation des personnels qu’elle représente.

En effet les personnels de surveillance tournant souvent comme des avions, postes fixes, administratifs, officiers, CPIP, toutes les catégories sont à la limite de l’explosion en plein vol.

Débordés, sur-sollicités et ne parvenant plus à exercer leurs missions dans un cadre de travail acceptable, les PA et CPIP constatent que l’effectif enfle sans moyens pour faire face, les personnels de Surveillance voient les rappels s’enchaîner, les vacations visant à tenir deux postes en même temps se normaliser dans un contexte d’explosion des heures supplémentaires non payées (restriction des 108 heures trimestrielles) qui génère chez les personnels, en plus des sacrifices familiaux, une profonde frustration.

Certains commencent à juste titre à expliquer qu’ils ne prendront plus de rappels puisque de toute façon les heures effectuées pendant ce printemps ne seront payées avec l’accumulation qu’en 2025 au mieux…

A cela vient s’ajouter une surpopulation carcérale de plus de 137 % avec nombre de matelas au sol où on entasse parfois 3 détenus dans une cellule de 9m2.

Pour l’UFAP UNSa Justice du CP de Valence, les conditions de détention sont indissociables des conditions d’exercice de l’ensemble des personnels pénitentiaires.

L’UFAP UNSa Justice du CP de Valence exige à nouveau le paiement des heures supplémentaires sans blocage du plafond des 108h ! Parallèlement, nous exigeons aussi que soit mis fin à la pratique de l’écrêtage !

STOP à cette administration qui vit à crédit sur le dos de ses agents !!!!!!

L’UFAP UNSa Justice du CP de Valence exige de dignes conditions de travail pour les personnels, et cela passera notamment par la construction de structures adaptées aux différents profils présents au sein de nos détentions !!

Le temps d’incarcération doit-il être un temps utile ou simplement du gardiennage ?

L’UFAP UNSa Justice du CP de Valence appelle d’ores et déjà les personnels de tous corps et grades à se préparer à une mobilisation massive pour dénoncer leurs conditions de travail et se faire enfin entendre !

Les premiers de cordée, celles et ceux qui font tourner la boutique s’essoufflent, l’UFAP UNSa Justice du CP de Valence s’inquiète de constater que le pli est pris de toujours en demander davantage sans moyens et de trouver ça normal. Les personnels de tous les corps et grades en ont assez de servir la carrière de leurs directeurs et leur permette à la fois de toucher les juteuses primes de fin d’année et les promotions qui vont avec à chaque mobilité au détriment des personnels.

L’UFAP UNSa Justice du CP de Valence prévient : la colère sociale gronde, la désespérance générée par ces comportements insupportables de notre Ministère pourrait bien finir par les éclabousser…

#AGIRPOURNEPASSUBIR

Valence le 07/05/2024
Pour le bureau Local
Fabrice Salamone
Sylvain Royere

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies