Mise en danger des personnels

Madame la chef d’établissement.

Le jeudi 9 mars 2017 votre staff, sous votre responsabilité, a tenté de faire partir un détenu pour une consultation et également un détenu pour une urgence médicale sur Bordeaux et ce avec la composition d’escorte (spéciale Bédenac) suivante : le chauffeur, un agent de coupure et l’agent de détention « Nord ».
Au total trois agents pour deux détenus, cela est d’autant plus inadmissible que l’urgence et la consultation n’étant pas dans le même bâtiment l’équipe aurait été obligée de scinder en deux.
Sans l’intervention ferme du chauffeur pour vous démontrer la stupidité de cette mission, vous auriez maintenu vos directives.

Pour l’UFAP locale ceci est inacceptable.
Sans moyen on ne peut faire une consultation et une urgence simultanément.

Nous avions déjà dénoncé (voir courrier) auprès de EMS cette façon d’organiser les extractions médicales.
Aujourd’hui plus qu’hier nous devons être vigilants, les charges incombant aux Forces de Police et de Gendarmerie à savoir la totalité des charges d’extractions, de transfèrements et de gardes des détenus hospitalisés nous incombera sous peu.
Vous ne devez pas mettre en danger les personnels par votre administration désastreuse des escortes.

L’UFAP locale réclame l’application de la réglementation et des moyens pour y parvenir.

Il est de votre devoir de rétablir la sécurité des personnes au sein de votre établissement ainsi qu’à l’extérieur, nous rappelons que selon l’article D.265 du code de procédure pénal vous êtes disciplinairement responsable des incidents liés à votre négligence en matière de sécurité.

Nous sommes d’autant plus surpris de votre attitude irresponsable en la matière, sachant que vous nous avez demandé d’intervenir auprès de la DI pour signaler le changement de profil des détenus affectés au CD et la dangerosité qui en découlait.

Conformément à l’article 24 du code de déontologie : … l’ordre est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public…nous appelons chaque personnel confronté à ces situations à établir un compte rendu professionnel.

En l’état les agents ne pourront être tenus pour responsable de tout incident lié aux escortes médicales ou autres organisées sous votre commandement.

Dans l’attente, veuillez croire, Madame la Directrice, en l’expression de nos salutations respectueuses.

Pour l’UFAP Bedenac locale :

R.BLONDEL
Secrétaire local

L’Union Régionale de Bordeaux soutient notre camarade Thierry Cordelette
« Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort »

Related posts