Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Communiqué régional Grand-Est : Le code pénal s’applique aussi aux directeurs…!!!

Hier, jeudi 18 août 2022, au sein même de l’Unité Détenus Violents de la Maison d’Arrêt de Strasbourg, un détenu a agressé notre collègue !!!
Cette agression aurait pu être évitée : l’agresseur, dont le potentiel violence était avéré
avait verbalisé des velléités imminentes de passage à l’acte !!!

Malgré cela, la direction locale, pour des raisons qui nous échappent encore, lui a permis de passer à l’acte en ordonnant la fin de la gestion menottée !
Pour le volet évaluation et prévention des risques… On ne pouvait pas faire pire !!!
La direction a-t-elle oublié que le manquement à une obligation de prudence et de sécurité est un délit pénal ?

Code du travail, art L4121-1 : L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Code pénal, art 220-20 : Le fait de causer à autrui, par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement, une incapacité totale de travail d’une durée inférieure ou égale à trois mois, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende

L’UFAP UNSa Justice exige que l’administration fasse la lumière sur ce manquement de la direction !
L’UFAP UNSa Justice souhaite le meilleur rétablissement possible à notre collègue atteint physiquement mais aussi psychologiquement. Nous restons à son entière disposition pour l’accompagner dans ses démarches administratives, que ce soit pour le dépôt de plainte contre le détenu, mais également et s’il le souhaite, à l’encontre de la direction locale qui a commis une grave erreur ayant eu de lourdes conséquences !
L’UFAP UNSa Justice exige que la gestion des détenus placés à l’UDV ne souffre plus de ce type de dysfonctionnements, de manquements, qui aujourd’hui ont couté une agression sévère et violente sur un de nos collègues !
Au-delà des manques d’effectifs en Personnels, des problématiques liées à la surpopulation pénale chronique de cet établissement, les collègues ont besoin d’un soutien sans faille et d’une direction qui protège ses Agents … et pas l’inverse !

L’UFAP UNSa Justice ne se laissera, quant à elle, pas endormir par des promesses sans lendemain !
Le retour à des conditions de travail satisfaisantes et EN TOUTE SECURITE ne peuvent plus attendre !

Les Secrétaires Généraux

Partager :

À voir aussi
Nationale

BUDGET DAP 2023 Rien de plus…

Pantin, le 03/10/2023 Après la présentation du Projet Loi de Finances 2023 pour la mission Justice le 27 septembre dernier à Vendôme, l’UFAP UNSa Justice

Régionale

Agression CP MOULIN

A Moulins le 5 Octobre 2022 Vendredi dernier, deux détenus de la maison d’ arrêt mécontents d’ une décision dechangement de cellule ont décidé de

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies