Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Le personnel se distingue une nouvelle fois !!!

Le 02/10/2023

Ce vendredi 29 septembre 2023, des l’appel du matin au centre de détention, l’agent en poste au 0CD constate que le détenu R, tout juste sorti du QD et bien connu pour son comportement instable et ses écarts réguliers en détention, a volontairement bloqué sa porte de cellule et obstrué son œilleton.

Notre collègue sera rapidement rejoint par le gradé hébergement et ils réussiront tant bien que mal à débloquer la porte (coincée par différents morceaux d’objets) et découvriront le détenu R tentant de se donner la mort par pendaison.

Immédiatement, les 2 professionnels évacueront le détenu R sur la coursive et lui prodigueront les gestes de premiers secours (massage cardiaque) afin de le réanimer et le mettre en sécurité (PLS) en attendant la prise en charge médicale. Les renforts arriveront sur place pour les épauler.

Alors que le détenu R revient à lui et en attendant l’arrivée du SMUR, l’infirmière de l’USN1, à la surprise générale, décidera d’évacuer la victime sur un fauteuil roulant vers le service médical plutôt que d’attendre les secours sur place…

L’opération va s’avérer extrêmement compliquée puisque la victime va refuser de se laisser prendre en charge par les personnels en se laissant tomber à plusieurs reprises du fauteuil et tentera même de mordre et d’agresser les agents. Devant l’impossibilité de le gérer sans se mettre en danger, l’individu sera menotté et porté par les personnels vers l’USN1 en attendant son extraction vers le centre hospitalier.

La décision de transporter la victime plutôt que de la garder en sécurité sur place pose question car une situation bien gérée par les pénitentiaires s’est transformée en bordel organisé par une soignante qui n’hésitera pas à « bousculer » les agents pour montrer son désaccord avec le menottage et la prise en charge « sécurisée ». A chacun son métier mais encore faut-il être conscient du milieu dans lequel on l’exerce ! Un nouveau coup de poignard dans le partenariat déjà fragile avec le service médical local…

Le bureau local UFAP-UNSa Justice de Varennes-le-Grand félicite les agents pour cette nouvelle démonstration de professionnalisme car oui ! Les personnels pénitentiaires continuent de sauver des vies alors même qu’on les maltraite (sur le terrain comme en dehors) et qu’on ne leur donne pas les moyens qu’ils méritent pour exercer leurs trop nombreuses missions.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice de Varennes-le-Grand demande à ce que soient félicités à hauteur de leur héroïsme les agents impliqués sur la gestion de cet incident.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice de Varennes-le-Grand souligne une fois de plus l’importance des gradés de proximité sur nos détentions et leur caractère indispensable au bon fonctionnement du terrain.

Le bureau local UFAP-UNSa Justice de Varennes-le-Grand.

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies