Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Lettre ouverte au DAP: état d’urgence pénitentiaire à Mayotte!

A Monsieur le Directeur de l’Administration Pénitentiaire

Objet: Lettre ouverte relative à la situation du CP Majicavo

Monsieur le Directeur de l’Administration Pénitentiaire,
Je vous adresse ce courrier concernant la situation alarmante du CP Majicavo. Cet établissement est à l’aube d’un drame majeur. Je vous lance cet “appel au secours” au nom des agents, tous corps et grades confondus, qui exercent sur le 101eme département français. Je me suis déplacé du 4 au 8 septembre à Mayotte afin de me rendre compte, une fois de plus, des problématiques majeures que rencontrent mes collègues.

Le contexte insécuritaire extérieur est un facteur agravant des risques psychosociaux. Malgré les réveils nocturnes afin de prendre la route, théatre de guerres civiles, au péril de leur vie, les agents sont sur le front de leurs missions régaliennes. Pas un jour se passe sans qu’une route soit bloquée par des coupeurs de routes “sans foi, ni loi” qui terrorrisent la population. Violences avec machettes, racket, caillasages…Mayotte devient une zone de non droit! La semaine dernière encore, une surveillante a été victime d’une horrible agression sur son trajet professionnel.
Certes, vous n’êtes pas responsable de cette insécurité, mais ce contexte est à prendre en compte afin de comprendre au mieux les attentes des agents du CP Majicavo. Des gestes et des moyens forts doivent être engagés afin de sécuriser le personnel à l’intérieur de la structure. L’Administration Pénitentiaire se doit de protéger ses agents.

Pour l’UFAP UNSa Justice Réunion/Mayotte, les transferts au compte-goutte vers la Réunion ne désengorgent pas le CP Majicavo. Ils font simplement la place pour de nouvelles incarcérations. A ce jour, à peu près 250 personnes sont dans la nature en attente d’éxécution de leur peine!
Ces transferts ne produisent pas l’effet attendu et ne font que déplacer le problème.

Nous avons pu rencontrer le Préfet de Mayotte lors de ce déplacement, celui-ci nous ayant apporté la garantie de la création d’un nouveau Centre de Détention. Un comité de pilotage serait déjà à la recherche d’un terrain…l’UFAP UNSa Justice Réunion/Mayotte restera vigilante jusqu’à la pose de la première pierre en espérant que les organisations syndicales représentatives seront associées à cette construction !

Ce nouvel établissement répondra à la problématique de la surpopulation dans plusieurs années, mais dès lors, que fait-on à court et moyen termes? Le CP Majicavo doit vivre et ne pas être laissé à l’abandon.

L’UFAP UNSa Justice Réunion/Mayotte réclame la création d’une extension du CP Majicavo. L’agrandissement de la structure est inévitable avant l’implosion!

D’un point de vue “sécurité passive”, l’UFAP UNSa Justice Réunion/Mayotte exige la construction d’un “vrai” mur d’enceinte (en béton) pour isoler l’établissement des intrusions et des projections. Le domaine doit être sécurisé, ce qui évitera les batailles rangées de voyous sur le parking, la dégradation des véhicules du personnel, les agressions, les vols de scooter…

D’un point de vue “sécurité active”, l’UFAP UNSa Justice Réunion/Mayotte réclame l’apport de 30 agents supplémentaires et une révision de l’organigramme de l’ELSP à la hausse, afin de renforcer la prise en charge de cette surpopulation pénale. Le rapport de force doit être renversé à l’ouverture de ces cellules surpeuplées et les mouvements massifs encadrés en toute sécurité.

Et que faisons nous, au même titre que les autres départements d’Outre Mer, des cas PSY?
L’UFAP UNSa Justice Réunion/Mayotte réclame la création d’un structure hospitalière pouvant accueillir ce public ultra dangereux et qui mérite de gros soins médicaux.

Le CP Majicavo est un établissement très récent mais qui malheureusement veillit trop vite et très mal, le facteur principal étant une fois de plus la surpopulation. Les problèmes de fosse septique, les boutons poussoirs des douches, l’approvisionnement en matériaux et matériels difficiles ou à des tarifs exhorbitants… la liste est longue! L’UFAP UNSa Justice Réunion/Mayotte réclame que des budgets soient alloués à la réfection et à la réhabilitation du CP Majicavo. Cet état d’abandon structurel nuit au climat déjà très instable de la détention. La goutte d’eau qui peut vite faire déborder le vase!

Monsieur le Directeur de l’Administration Pénitentiaire, le personnel Mahorais compte sur votre total investissement dans ce dossier. Les agents sont démunis et se sentent abandonnés, des gestes forts et rapides sont attendus. Ces personnels, tous corps et grades confondus, méritent toute votre attention.
Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur, mes salutations respectueuses.

                                             Alexandre VISSOUVANADIN
                               Secrétaire Général UFAP UNSa Justice Réunion Mayotte.

Partager :

À voir aussi
Nationale

BUDGET DAP 2023 Rien de plus…

Pantin, le 03/10/2023 Après la présentation du Projet Loi de Finances 2023 pour la mission Justice le 27 septembre dernier à Vendôme, l’UFAP UNSa Justice

Régionale

Agression CP MOULIN

A Moulins le 5 Octobre 2022 Vendredi dernier, deux détenus de la maison d’ arrêt mécontents d’ une décision dechangement de cellule ont décidé de

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies