Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

MA Nancy-Maxéville : Une lâche agression…!

Ce mercredi 3 janvier, il est 9h du matin, lorsque l’officier de la Maison d’Arrêt Condamnés, voit la présence d’un « yoyo » sur la façade du bâtiment MAC… Il décide de se rendre à la cellule concernée, afin de faire retirer ce fameux « yoyo ».

L’individu occupant la cellule et propriétaire du « yoyo » refuse catégoriquement d’obtempérer aux injonctions de l’officier…

Il est alors décidé de le placer en cellule dite « de réflexion », le temps de remettre en ordre la cellule d’affectation et de faire redescendre la pression nerveuse du détenu…

Malheureusement, lors de cette affectation, tout dérape !

Le détenu récalcitrant à l’autorité devient subitement agressif, et les personnels présents n’ont d’autres choix que de le maîtriser pour assurer son placement en cellule de prévention au Quartier Disciplinaire !

Une intervention rendue difficile au vu de l’agressivité et du gabarit de l’individu !

2 des agents présents seront blessés lors de cette intervention, puis dirigés vers les urgences hospitalières pour être pris en charge et y recevoir les premiers soins…

Bilan : un agent blessé à l’avant-bras et le second au niveau du genou !

Tous 2 se verront prescrire 7 jours d’arrêt de travail au titre d’accident de service !

Le bureau local UFAP UNSa Justice de Nancy-Maxéville condamne ces faits graves et cette lâche agression !

L’UFAP UNSa Justice de Nancy-Maxéville exige une réponse disciplinaire et pénale à la hauteur des faits commis…

L’UFAP UNSa Justice apporte tout son soutien aux agents victimes de cette agression, et les accompagnera dans toutes leurs démarches, si besoin …

Enfin, et au-delà ce cette agression, l’UFAP UNSa Justice s’interroge sur les modalités d’affectation en cellule dite « de réflexion », du cadre réglementaire, légal et de l’utilisation de celle-ci au titre de « l’infra-disciplinaire » … ?

Bien évidemment cela est de la responsabilité du Chef d’Établissement… au même titre que l’obligation de l’évaluation des risques professionnels faite aux chefs de service *

Le secrétaire local,

G. EMOND

* Le recensement, l’évaluation et la mise en place de mesures de prévention pour faire face aux risques professionnels sont des obligations qui incombent à titre principal aux chefs de service définis par circulaire (NOR : JUST1327538C du 31/10/2013). Ceci découle du code du travail (art R4121-1 et suivants), rendu applicable à la fonction publique par l’article 3 du décret 82-453. 

Partager :

À voir aussi
Nationale

Emmanuel CHAMBAUD sur BFM TV

Emmanuel Chambaud, secrétaire général de l’UFAP UNSa Justice était l’invité de BFM TV pour échanger sur les informations révélées sur le profil de Mohamed AMRA.

Régionale

Opération Place nette

Le bureau local UFAP UNSa Justice réclame depuis plusieurs semaines le départ du détenu ALT…. Durant le mouvement ce détenu a été extrait pour répondre

Le désarroi de l’UDV !

Dans la nuit de dimanche à lundi, l’UDV a brillé par ses pensionnaires. Un détenu a volontairement obstrué son œilleton et a menacé de mettre

APRES VERSAILLES…LE LOUVRE LENS !

Au lendemain de l’hommage national pour nos 2 collègues Arnaud et Fabrice tués, nous apprenons qu’une sortie au jardin du Louvre Lens est prévue cette

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies