Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

UNE DIRECTION DE FAÇADE

Face aux multiples problématiques que nous rencontrons, des extractions médicales massives et inutiles dans certains cas, une montée en puissance et récurrence des projections par drones et le manque d’effectif, la détention a été de nouveau le théâtre de plusieurs incidents en l’espace de quelques jours et des prises de décision de la direction pas du tout à la hauteur.

Pour rappel :

Le 16 août, 3 mineurs ont dégradé l’accès à la cour de la promenade, nécessitant l’intervention des services techniques avec une disqueuse et la mobilisation de nombreux personnels.

Le 18 août, une douzaine de détenus ont refusé de réintégrer leur bâtiment à l’issue du tour de promenade.

Aucun message de fermeté envoyé à la population pénale et une décision lunaire alors que le meneur avait été identifié :

Pas de placement au quartier disciplinaire ???????

C’est un véritable message de total impunité, c’est……

INADMISSIBLE !!!!!!

Le 19 août, le mineur L. responsable du blocage de la serrure de la promenade, aux multiples antécédents (3ème incarcérations) « Tentative d’agression physique sur officier » a de nouveau défavorablement fait parler de lui en tentant cette fois d’agresser physiquement le gradé de roulement, sans oublier toutes les insultes et les menaces dont nous avons fait l’objet.

Dois-je vous rappeler votre promesse d’en faire une affaire personnelle pour que cet énergumène ne revienne pas sur notre structure, on a vu le résultat !!!

En faisant une promesse on contracte une dette, la vôtre a-t-elle une valeur !!!

« C’est pas Marseille bébé, ici c’est DIJON »

Les promesses n’engagent que ceux qui les tiennent !!!!!!!!!

Avec cette gestion hors-sol, les personnels de tous corps et grades confondus vont s’épuiser et finir par baisser les bras (si cela n’est déjà fait).

Les personnels dijonnais sont à bout de souffle et cela ne va pas s’arranger dans les mois à venir, vu le nombre de rappels programmés.

Nous partageons tous le même pessimisme sur les capacités de notre hiérarchie à répondre à nos problèmes. Il est impératif d’envoyer les bons messages !!!

Soutient des agents et fermeté auprès des détenus.

L’UFAP s’interroge sur la politique de sévérité menée envers le personnel et dénonce l’absence d’autorité face à la population pénale. Il est visiblement plus facile de réprimander les agents qui œuvrent au quotidien pour maintenir le bateau à flot que d’asseoir une véritable politique de fermeté envers la population pénale.

Pour le bureau local,
RIAHI Mouez
THEVENIN Sébastien.

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies